Les Maraîchers du Chant des Cailles

Les Maraîchers du Chant des Cailles

samedi 26 décembre 2015

35e semaine 26/12/2015 - 01/01/2016

Alors que les enfants attendaient un Noël blanc qui se fait de plus en plus rare, les températures continuent leurs airs de printemps. Peu de changement du coup dans les légumes disponibles mais quelques très belles journées en perspectives pour venir chercher vos derniers légumes de 2015.
Bien que nous affichons la 35e semaine et donc théoriquement la dernière semaine de récolte, la fête continuera en 2016 jusqu'à la mi-janvier. Les deux premières semaines de mai ayant été bigrement difficiles nous nous rattrapons un peu. A la mi-janvier nous évaluerons la quantité de légumes qui reste et nous vous feront une proposition pour les semaines qui nous séparent du début de la prochaine saison (mai).

Revoici donc la liste des nombreux légumes encore disponibles:

Drapeaux rouges : 
épinards et pak soi
scarole et frisée
céleri rave : ils se conserveront plus longtemps dans votre frigo qu'au champ s'il gel encore.

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
épinards : nouvelle planche
bettes
mâche (salade de blé) : nouvelle planche
roquette et moutarde 
chou de Bruxelles, chou rouge, chou de milan et chou frisé : les températures douces profitent aux aleurodes et autres petits insectes qui ne sont pas prêts de disparaître. N'oubliez pas de bien rincer vos feuilles de choux, si pas vous aurez un peu plus de protéines dans vos plats !

Dans la serre 2 :
mizuna
- scaroles : nouveau

Dans la serre 3 :
claytone de cuba : attaquée par des pucerons nous l'avons pulvérisé de savon noir, rincez donc bien les feuilles !
cresson d'hiver : A récolter au couteau en laissant 2 cm à la base.

Devant la serre 3 : radis

Plus bas dans le champ :
chou rave 
carottes 
poireaux 
rutabaga, panais et scorsonères 
topinambours : d'abord récolter la ligne de gauche, côté rue et fleurs à couper.

Bonnes récoltes à tous et à très bientôt !

samedi 19 décembre 2015

34e semaine 19/12/2015 - 25/12/2015

A l'heure où pas mal d'entre vous courent après le temps pour arriver à boucler cette fin d'année, nous savourons encore le goût de la solidarité, du soutien et du partage que vous nous avez témoigné lors de note réunion bilan dimanche dernier. Nous avions fait le pari de construire ce projet d'agriculture tous ensemble et la semaine passée nous avons eu la preuve que notre objectif participatif est atteint. Merci à tous pour cette magnifique co-construction ! Je ne rentre pas dans les détails de la réunion ici puisqu'un résumé suivra par mail. 

Je préfère pour une fois vous laisser la parole car vous témoignez bien mieux que moi de ce qui nous lie tous les jours ! Voici donc quelques extraits de mails que nous avons reçus cette semaine :

"Je ne me suis pas exprimée hier, il y avait toujours quelqu'un qui disait ce que je voulais dire... Mais j'ai quand même envie d'ajouter ceci:

Un immense merci pour ce projet qui nous permet - sans toujours en être conscient - de participer au mouvement positif actuel pour un autre type de société, et notamment à la lutte contre le réchauffement climatique si essentielle !
C'est un merveilleux projet citoyen auquel les récolteurs, nous avons la chance de participer grâce à la force de votre motivation (je n'oublierai pas vos dos courbés et votre sueur sous la chaleur parfois caniculaire du printemps, et votre crainte de ne pas pouvoir assez nous nourrir malgré vos efforts...).
Alors je crois très fort qu'il faut régulièrement rappeler, et expliquer aux nouveaux, que nous sommes  avec vous dans le projet, à 100%,depuis le départ, que nous partageons les risques liés à la météo et aux petites bêtes... et que nous sommes des privilégiés !
En plus de soigner notre petite santé grâce au bio, en plus du bonheur que nous apportent ces légumes goûteux, si diversifiés et du plaisir de profiter de ce coin de nature et de choisir et cueillir nous-mêmes nos légumes,  nous avons la chance de faire partie d'un projet avant-gardiste de ville en transition... (Voir ou revoir l'émission de la Rtbf avec Ricardo Petrella, "Libre échange ").
Donc, pour moi, on doit payer un peu plus nos légumes, peut-être en 2 fois, ça passe mieux et on se rend mieux compte que ce n'est pas cher.. Il ne faut pas oublier qu'on en mange sans doute plus..."


"Oui, moi aussi, votre initiative a changé ma vie en rendant réel, jeune et vaillant un vieil espoir, un vieux rêve.
On ne le dira jamais assez, avec vous nous faisons un pas dans un monde différent que celui que nous connaissions. Nous entrons dans un monde qui nous réjouit au lieu de nous faire peur et d'être angoissant.
Un monde où il est possible d'agir au lieu de croupir en voyant arriver les menaces de toutes parts.
C'est tout le côté positif d'être à un moment de l'histoire où nous ne pouvons plus nous voiler la face mais devons impérativement nous réveiller et quitter nos vieilles habitudes.
Je suis d'accord : les problèmes de sécheresse et d'attaques de bêtes en tous genres, avec toutes les conséquences que cela provoque, sont négligeables par rapport au "bigger picture" que votre travail représente
pour nous tous et aux réalités tangibles qui sont dès à présent à notre portée. Chaque légume nourrit nos estomacs, nos espoirs pour l'avenir, notre besoin de nous regrouper et d'être solidaires, notre imagination et notre besoin d'élargir nos connaissances.
On vous embêtera encore souvent avec nos "mercis" à la pelle !"

Merci encore à tous ceux qui nous ont rejoint dimanche passé et qui nous ont permis de penser des solutions pour rendre ce projet plus viable.

Côté récolte rien n'a changé par rapport à la semaine passée : les températures plus que douces de ce mois de décembre gardent nos légumes bien vaillants et les récoltes plus qu'abondantes !

Belles fêtes à tous !

Soupe miso aux légumes de fin d'année

Les fêtes de fin d'années arrivent et c'est le moment de reprendre ses bonnes habitudes d'hibernation. Chez nous cela passe aussi par des recettes "confort", réchauffantes mais aussi légères qui alternent avec les menus de Noël souvent bien trop copieux.

Chaque année nous ressortons bols et baguettes et préparons de la soupe miso pour toute la famille. Le miso est une pâte de soja fermentée utilisée comme base de bouillon dans la cuisine japonaise. Très riche en protéines, le bouillon au miso se transforme en repas complet si vous y ajoutez des légumes et des nouilles à base de blé ou de riz. Tout est cuit dans une même casserole et est prêt en un tour de main, ce qui est quand même bien pratique en fin d'année quand on fonctionne sur ces réserves d'énergie et qu'on a un tas d'autres choses à penser ; ) Ce qui est bien avec ce type de recette c'est que vous pouvez y incorporer les légumes que vous voulez (carottes, choux, pak choï, radis, navets, chou rave, oignons nouveaux, et pourquoi pas des poireaux...)

Si vous n'êtes pas habitués aux ingrédients tel miso ou nouilles udon, il vous faudra faire un petit tour dans un magasin bio ou un magasin asiatique. Le miso est souvent vendu en grande quantité mais pas de panique : il se conserve longtemps au frigo et de toute façon, vous risquez fort de devenir adepte de la soupe miso, donc cela ne posera aucun problème.  

Voici la recette pour 4 à 5 personnes :

2 litres d'eau
2 gousses d'ail pressées
1 càs de gingembre finement haché
2 càs de pâte de miso blanc (brun clair)
250 gr de nouilles udon 
1 à 2 feuilles de Wakamé (algue séchée) trempée dans un fond d'eau froide pendant 5 min.
4 grandes carottes coupées en lamelles
1 à 2 Pak Choï (feuilles en lamelles et tiges en petits tronçons)
2 à 3 feuilles de chou de milan coupée en lamelles, voir du chou frisé.
éventuellement quelques jets de brocoli et des champignons.

Amenez à ébullition dans une grande casserole 2 litres d'eau avec l'ail et le gingembre.
Nettoyez et préparez les légumes. Ajoutez les nouilles à l'eau bouillante. Après 2 minutes, ajoutez les légumes et l'algue Wakamé coupé en gros morceaux.
En général le temps de cuisson des nouilles udon est de 12 minutes. Retirez la casserole du feu après 10 minutes et incorporez rapidement la pâte miso à la soupe en tournant jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dissoute. Attention le miso ne peut pas cuire donc il faut impérativement couper le feu !
Goûtez et rajoutez éventuellement un peu de miso ou de la suce soja si la soupe n'est pas assez forte.

 Bon appétit !

vendredi 11 décembre 2015

33e semaine 12/12/2015 - 18/12/20

Ceux d'entre vous qui ont l'habitude de nous croiser en journée sur le champ risquent de se retrouver parfois bien seuls lors de leurs récoltes. En effet, nous avons été moins là cette semaine et le seront de moins en moins. Les derniers bulbes d'ail et d'oignon sont plantés et notre travail de semis et de plantation est tout a fait terminé et ne recommencera que début février. Les légumes en place sont entrés dans leur vitesse de croisière qui est plutôt lente et tranquille et ils ne nécessitent donc plus beaucoup de soin à part un peu d'arrosage dans les serres. Le jour le plus court de l'année approche à grands pas et le champ est donc bel et bien entré en hibernation. On voudrait bien en dire autant des maraîchers mais notre travail continue en coulisses. Entre travail administratif, plan de culture, commande de graines et de petit matériel, préparation du bilan, visites d'autres maraîchers et recherches de nouvelles techniques agricoles, on ne s'ennuie pas et l'heure n'est pas encore aux vacances ! Ce qui est certain, c'est que vous nous manquez déjà et que nous seront vraiment ravis de vous retrouver nombreux ce dimanche autour d'un goûter pour notre réunion bilan.

Quant à vous, le travail de récolte ne se relâche pas puisque c'est toujours l'abondance de légumes en ce moment et que la fête continue !

Voici donc la liste des nombreux légumes encore ouverts à la récolte :

Drapeaux rouges : il y a urgence à récolter les légumes ci-dessous qui ont ou vont souffrir du froid
épinards
pak soi
scarole et frisée
céleri rave : ils se conserveront plus longtemps dans votre frigo qu'au champ s'il gel encore.
radis 

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
épinards
bettes
mâche (salade de blé)
roquette et moutarde 
chou de Bruxelles, chou rouge et chou de milan
chou frisé

Dans la serre 2 :
mizuna et salades

Dans la serre 3 :
claytone de cuba : Récoltez au couteau en laissant 2 cm à la base de la plante afin de favoriser une belle repousse.
cresson d'hiver : A récolter au couteau en laissant 2 cm à la base.


Devant la serre 3 : cerfeuilpersil platradis

Plus bas dans le champ :
chou rave : pour les récolter soulevez la bâche du tunnel sur le côté et veillez à refermer soigneusement pour ne pas qu'ils prennent froid
carottes 
poireaux 
rutabaga 
panais : une vraie chasse au trésor puisqu'il n'est pas toujours facile de les repérer sans leurs feuilles.
scorsonères 
topinambours : d'abord récolter la ligne de gauche, côté rue et fleurs à couper.

Bonnes récoltes à tous et à très bientôt !

vendredi 4 décembre 2015

32e semaine 05/12/2015 - 11/12/2015

OhOhOh Espérons que St Nicolas vous apporte de bonnes bottes cette année car elles deviennent indispensables pour fouler les chemins entre les légumes ! Les pluies des dernières semaines s'accumulent dans notre sol qui n'est pas des plus drainant et vos nombreux passages transforment certains chemins en joyeux marécages.
Hormis ce désagrément le champ est toujours en pleine forme. Difficile d'imaginer qu'il ne reste officiellement plus que 4 semaines de récoltes. En tous cas, officieusement nous pouvons déjà vous dire que vous pourrez continuer à sortir vos bottes en janvier pour continuer les récoltes de légumes d'hiver.
J'en profite aussi pour rappeller aux plus acidus d'entre vous qu'il n'y a pas de chantier collectif ce samedi ! Il faudra attendre le premier samedi de février 2016 pour le prochain chantier.
D'autre part, si vous ne l'avez pas encore fait, n'oubliez pas de répondre au petit sondage que vous avez reçu par mail.

Côté récoltes : peu de changements si ce n'est que les salades composées seront en fête : cresson, claytone, mâche, roquette, moutarde, mizuna et laitues... il y en a pour tous les goûts !

Drapeaux rouges : il y a urgence à récolter les légumes ci-dessous qui ont ou vont souffrir du froid
épinards
pak soi
chou romanesco : il en reste en bout de planches
scarole et frisée
céleri rave : ils se conserveront plus longtemps dans votre frigo qu'au champ s'il gel encore.
radis 

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
épinards
bettes
mâche (salade de blé)
- roquette et moutarde : une toute nouvelle planche
chou de Bruxelles, chou rouge et chou de milan
chou frisé
brocoli : il reste encore pas mal de jets de brocoli mais il ne faut pas avoir peur de se mouiller le pantalon en passant entre les plantes...

Dans la serre 2 :
mizuna et salades : quand vous récoltez la mizuna, coupez de préférence l'entièreté des pousses d'une même plante, les deux prochaines repousses seront plus nettes.

Dans la serre 3 :
claytone de cuba : aussi appelé pourpier d'hiver, cette verdure toute fraîche et d'une texture moelleuse se mange crue, en salade. Récoltez au couteau en laissant 2 cm à la base de la plante afin de favoriser une belle repousse. Vous pourrez ainsi en récolter trois fois de suite. nouveau




cresson d'hiver : plus grand, mais aussi plus "puissant que sa petite soeur, la cressonnette. A récolter au couteau en laissant 2 cm à la base. nouveau

Devant la serre 3 : cerfeuilpersil plat, radis

Plus bas dans le champ :
navets "boules d'or" : il reste quelques uns.
chou rave : pour les récolter soulevez la bâche du tunnel sur le côté et veillez à refermer soigneusement pour ne pas qu'ils prennent froid
carottes 
poireaux 
rutabaga 
panais : comme le feuillage est fané il est bien difficile de repérer les racine de panais sous terre, il faut rester systématique et mieux vaut repérer un panais en dégageant la terre que de risquer piquer n'importe où avec la fourche...
scorsonères 
topinambours : d'abord récolter la ligne de gauche, côté rue et fleurs à couper.

Bonnes récoltes à tous et à très bientôt sur le champ ou lors de notre réunion bilan du 13 décembre !

vendredi 27 novembre 2015

31e semaine 28/11/2015 - 04/12/2015

Nous étions prévenus et pourtant... le premier gros coup de gel de cette semaine a sérieusement fait souffrir quelques-uns de nos légumes ! Même les scaroles et les choux romanesco ont pris un coup de froid.
C'est dommage car vous ne semblez pas avoir été nombreux a en avoir profité avant le gel. La plupart des légumes d'ailleurs semblent avoir été peu récoltés les dernières semaines. Que se passe-t'il ? L'ambiance Bruxelloise sérieusement morose vous aurait-elle empêché de venir faire un tour sur le champ ou est-ce le froid et la pluie qui vous retiennent ? Il n'y a pourtant pas grand chose à craindre au champ, ni de l'un, à mon avis, ni de l'autre. Le mieux est sans doute d'arriver bien armé : une bonne paire de bottes et de grosses chaussettes, une veste imperméable et quelques couches chaudes en dessous et des gants de jardinage par exemple et vous serez parés !

En cette veille de COP 21 nous tenons à tous vous remercier de votre engagement dans notre projet. L'agriculture conventionnelle participe fortement au réchauffement climatique puisqu'elle est entièrement dépendante du pétrole et que ses pratiques produisent une quantité non négligeable de gaz à effet de serre. Grâce à vous, nous pouvons développer une autre agriculture plus respectueuse du climat et de l'environnement. 

Puisque les différentes manifestations pour le climat de ce we ont été annulées, beaucoup d'alternatives circulent sur le net (voir les liens ci-dessous) et vous avez sans doute déjà une petite idée de comment vous manifester ! J'avais quand-même envie de vous en proposer une de plus, modeste mais bien pragmatique : venez tous récolter vos légumes ce we, peu importe la météo, même si c'est plus simple et plus confortable d'aller à l'épicerie du coin que de patauger dans la gadoue. Parez-vous chaudement et venez récolter les fruits de votre engagement car le climat a besoin de vous et... les légumes vous attendent ; )


Drapeaux rouges : il y a urgence à récolter les légumes ci-dessous qui ont ou vont souffrir du froid
épinards
pak soi
chou romanesco : n'ont pas aimé du tout les grosses gelées ! A cuisiner comme des brocoli.
scarole et frisée : la plupart ont fort souffert mais feront encore l'affaire en soupe, par contre il faudra les récolter d'urgence ce WE.
céleri rave : ils se conserveront plus longtemps dans votre frigo qu'au champ s'il gel encore.
radis : poêlés ou rôtis au four avec un peu de sirop d'érable et déposé ensuite sur un petit lit de mâche avec des graines de sésame... essayer c'est recommencer jusqu'à ce qu'il n'y ai plus un seul radis sur le champ !
céleri branche

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
épinards
bettes
mâche (salade de blé)
chou de Bruxelles, chou rouge et chou de milan
chou frisé : le gel n'a malheureusement pas pu venir à bout des aleurodes, petites mouchette blanches, qui se trouvent à la face inférieure des feuilles. Il suffit de bien les secouer et bien les rincer pour s'en débarrasser.
brocoli : repousses, les feuilles sont également comestibles. Vous pourrez les incorporer dans vos potées, potages et même en faire des chips...

Dans la serre 2 :
mizuna et salades : quand vous récoltez la mizuna, coupez de préférence l'entièreté des pousses d'une même plante, les deux prochaines repousses seront plus nettes. nouveau

Devant la serre 3 :
cerfeuilpersil platroquette et moutarde

Plus bas dans le champ :
navets "boules d'or" : 2 planches, il reste peu de navets mais beaucoup de feuilles avec lesquels vous pouvez faire un délicieux potage.
chou rave : pour les récolter soulevez la bâche du tunnel sur le côté et veillez à refermer soigneusement pour ne pas qu'ils prennent froid
betteraves : elles sont petites mais délicieuses et il suffit d'un coup de brosse pour les cuisiner 
carottes 
poireaux 
rutabaga 
panais : comme le feuillage est fané il est bien difficile de repérer les racine de panais sou terre, il faut rester systématique et mieux vaut repérer un panais en dégageant la terre que de risquer piquer n'importe où avec la fourche...
scorsonères 
topinambours : d'abord récolter la ligne de gauche, côté rue et fleurs à couper.

Bonnes récoltes à tous !

http://www.liberation.fr/planete/2015/11/21/climat-comment-se-manifester-sans-manifester_1414984

http://www.wearemarching.be/index-fr.html

http://www.climate-express.be/blog/climate-express-ostende/?lang=fr

http://us11.campaign-archive1.com/?u=07bfeb1b30d0019d9cb5732a8&id=f88dec5774&e=58b752e293

samedi 21 novembre 2015

30e semaine 21/11/2015 - 27/11/20

Cette fois on peut dire que l'hiver approche. Les journées étant passées sous les 10 heures de lumière, les légumes sont passés en mode d'hibernation. Certains continuent encore leur croissance mais à une vitesse quatre à cinq fois plus lente qu'avant. Heureusement il en va de même pour les adventices et notre travail s'en trouve donc bien allégé ! N'allez pas croire cependant que nous sommes au chômage technique : il y a encore pas mal de choses à faire sur le champ comme démonter des cultures et les travaux d'infrastructure. D'autre part nous nous plongeons dans nos plans de culture et les notes récoltées tout au long de cette saison pour apprendre de nos réussites et de nos échecs afin de nous améliorer l'année prochaine.

Côté récoltes : Nous avons décidé d'ouvrir quasi tous les légumes afin de vous laisser le plus grand choix pour terminer en beauté la dernière partie de cette saison. Nous comptons toutefois sur vous pour orienter vos choix en fonction de la météo : en cas de gel il faudra privilégier les légumes qui ne le supportent pas comme les navets, les radis, les céleri rave et le céleri branche, quitte à les conserver chez vous. Les pak soi, chou rave et scarole eux non plus ne sont pas des fans de grands froids prolongés.

Drapeaux rouges :
épinards et tetragone : c'est le moment de faire quelques réserves au surgélateur.

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
céleri branche
- épinards
- pak soi : ils sont de retour mais en plus petit format cette fois-ci. nouveau
bettes
mâche (salade de blé)
- scarole : nouveau
mizuna
chou chinois
chou de Bruxelles, chou rouge et chou de milan
- chou frisé : récoltez les feuilles du bas et veillez à laisser les têtes et les feuilles du haut en place, sinon les plantes ne pourront pas se régénérer. nouveau
- chou romanesco : on ne se lasse pas de les observer tellement leur forme est fascinante. Si vous voulez en savoir plus c'est par ICI  nouveau
brocoli : repousses, les feuilles sont également comestibles. Vous pourrez les incorporer dans vos potées, potages et même en faire des chips...

Devant la serre 3 :
cerfeuil, ciboulettepersil platcoriandre, roquette et moutarde

Plus bas dans le champ :

navets "boules d'or" : petits ils se récoltent comme les mini-légumes tant prisés dans les grands restaurants. Un petit coup de brosse et hop dans le four ou dans la poêle sans peler... Profitez-en !
- chou rave : nouveau, pour les récolter soulevez la bâche du tunnel sur le côté et veillez à refermer soigneusement pour ne pas qu'ils prennent froid
betteraves : il en reste sur plusieurs planches
carottes 
céleri rave 
poireaux : à récolter à l'aide de la fourche. nouveau
radis : même si les radis crus ne vous tentent plus en cette saison vous pouvez les ajouter dans vos potées et même faire une petite soupe des radis avec leurs fanes !
- rutabaga : à cuisiner comme d'autres racines sans oublier de le peler. nouveau
panais 
scorsonères 
- topinambours : Nous allons d'abord récolter la ligne de gauche, côté rue et fleurs à couper. La fourche est indispensable. nouveau

Bonnes récoltes à tous !

Drôles de racines

Les rutabaga et les topinambours refont leur apparition mais vous laissent sans doute dubitatifs. Normal puisqu'on les trouve rarement dans les étales des marchés et encore moins au supermarché.
Pourtant ces deux légumes anciens ne manquent pas d'attrait si l'on veut bien s'intéresser à eux. Il résistent tous deux très bien au froid et sont très faciles à cultiver. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils avaient une place de choix dans les potagers e  temps de guerre. Le rutabaga se récolte facilement, le topinambour par contre vous demandera un peu plus d'efforts puisqu'il vous faudra utiliser la fourche-bêche pour le déterrer.

Le rutabaga se conserve plusieurs jours au frigo; leur taille ne devrait donc pas trop vous effrayer puisque vous pourrez en manger plusieurs fois. De la même famille que le navet vous devrez par contre le peler car sa peau est bien moins tendre. La chaire se cuisine comme les navets et les autres racines. Vous pourrez le cuire au four avec d'autres racines, en potée, au wok, en purée, potage et même en faire des frites ! Vous pourriez aussi tenter un gratin dauphinois en le mélangeant aux pommes de terres. Riche en vitamine C il sera un bon allié pour affronter la période hivernale que lui même supporte sans ronchonner même sous une petite couche de neige !

Le topinambour quant à lui sera plus compliqué à récolter en plein hiver. Enfouit dans le sol, il devient impossible à atteindre en cas de gelées prolongées. mais il n'en sera que meilleur une fois le sol dégelé. En cuisine, inutile de le peler, un bon coup de brosse et de l'eau suffiront.
Le topinambour à tendance à donner des flatulences si vous ne le manger pas bien frais. Pour réduire les risques vous pouvez aussi ajouter une pomme de terre à leur eau de cuisson. Le topinambour a un petit goût d'artichaut et une texture bien crémeuse qui s'allie a celle des scorsonères. N'hésitez pas à les combiner dans vos potées, gratins et purées.

Rutabaga poêlé à la sauge et aux oignons 4 pers (Veg!)
- une bonne motte de beurre
- 500 gr de rutabaga pelé et coupé en petits cubes
- 1 gros oignon émincé
- une dizaine de feuilles de sauge hachées
- sel, poivre

Chauffer le beurre dans la poêle à feu moyen. Ajoutez l'oignon et les cubes de rutabaga et  la moitié de la sauge. Salez et poivrez. Couvrez la poêle et diminuez le feu.
Laisser mijoter une 40aine de minutes jusqu'à ce que le tout soit cuit et un peu caramélisé. Ajoutez la sauge restante et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Gratin de topinambours et de scorsonères 4 pers
- une motte de beurre
- 1 càs d'huile d'olive
- 1 gros oignon émincé
- 500 gr de topinambours et scorsonères coupé en lamelles
- une petite poignée de thym frais
- 4 càs de crème fraîche
- 50 gr de fromage râpé
- sel, poivre

Faites fondre beurre et huile d'olive dans une casserole à feu moyen. Ajoutez l'oignon et faites le dorer 10 minutes. Ajoutez, les légumes, le thym, du sel et du poivre ainsi que 100ml d'eau. Couvrez et baisser le feu. Laisser mijoter 20 minutes tout en remuant de temps à autre. Ajoutez un peu d'eau si nécessaire. En fin de cuisson vous pouvez retirer le couvercle de façon à laisser le jus de cuisson s'épaissir un peu.
Chauffer le grill de votre four, ajustez l'assaisonnement des légumes et versez la crème fraîche pardessus. Parsemez de fromage et placez sous le grill quelques minutes.

Vous pouvez remplacer la crème par une sauce béchamel pour une version encore plus crémeuse et ajouter du chou frisé. Vous pouvez également couper les légumes en plus gros morceaux.

Bon appétit !

vendredi 13 novembre 2015

29e semaine 14/11/2015 - 20/11/2015

Chers récolteurs de légumes, de saveurs et de bonheurs,

Les maraîchers et les stagiaires vous remercient pour le bonheur que vous êtes venus semer au chantier collectif samedi dernier. Il fait de nombreux petits. Quel beau boulot! Bientôt, nous pourront utilisé le hamac qui nous attend dans l'abri...
Cette semaine encore, les légumes ont bien profité de la météo chaleureuse. Certains sont même un peu déréglés comme les bulbes à fleur et les oignons qui se croient déjà au printemps. A croire que le froid est resté coincé dans vos frigos.

D'ailleurs, tant qu'il fait bon, profitons des céleris rave,  des céleris branche,  des navets boules d'or (avez-vous déjà testé la cuisine des fanes?) et de la tétragone qui disparaîtront aux premières gelées.

Les nouveaux venu de cette semaine sont le chou de Bruxelles et le cerfeuil. Enfin de retour.

Autrement, voici la liste des légumes toujours ouvert et qui étaient déjà récoltables la semaine dernière:
- bette
- salade de blé (mâche) en abondance
- épinard
- mizuna
- chou chinois
- chou rouge
- chou de milan
- brocoli
- quelques condiments: persil (il y en a aussi dans la serre 1), coriandre, roquette/moutarde
- carotte
- betterave
- panais
- radis
- scorsonère et poireau: Pour les femmes, le défi est à celui qui le déterrera sans les briser. Pour les hommes, le défi est de voir qui aura le plus long.

Il reste encore quelques courges dans la serre 1 ainsi que des tomates vertes et des piments dans l'abri pour les amateurs. Ce sont vraiment les tous derniers. De nouveaux légumes arriveront encore avant la fin de saison pour vous étonner une fois de plus.

Petit rappel à noter dans vos agenda: Réunion de bilan le 13 décembre après midi. Préparez déjà vos suggestions, remarques, félicitations et autres commentaires. Tant le positif que le négatif aura sa place lors de cette réunion, tant que c'est constructif et durable pour les saisons à venir. Merci déjà pour votre investissement et vos réflexions.

Bonne récolte et à bientôt sur le champ.

vendredi 6 novembre 2015

28e semaine 07/11/2015 - 13/11/2015

Les travaux de fin de saison vont bon train. Toutes les planches du bas du champ sont terminées et prêtes pour accueillir les courges l'année prochaine, nos engrais verts qui fertiliseront le sol au printemps sont semés, une bonne partie de l'ail et des oignons que nous récolterons au printemps sont plantés et nos tunnels nantais sont dressés pour mettre épinards, pain de sucre, choux raves et roquette au chaud et ... les bulbes des fleurs à couper sont tous plantés.
Il ne reste plus qu'à récolter les betteraves et carottes que nous mettrons au silo pour l'hiver. Rendez-vous donc demain, samedi 7 novembre de 10h à 17h pour notre tout dernier chantier collectif de l'année 2015.
Vous pouvez également noter dans votre agenda que notre réunion bilan aura lieu le dimanche 13 décembre dans l'après-midi. Ce sera l'occasion de faire le point tous ensemble sur cette saison de récoltes.

Côté récoltes :

A votre disposition dans l'abri : 
tomates vertes : ce sont les dernières, il est encore temps de tenter quelques expériences. 

Drapeaux rouges :
épinards et tetragone : c'est le moment de faire quelques réserves au surgélateur.

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
céleri branche : récoltez une à deux branches par plant. 
bettes
mâche (salade de blé) 
mizuna
chou chinois
- choux rouges : nouvelle planche
brocoli 

Devant la serre 3 : plus de cerfeuil pour l'instant, nous le laissons repousser mais toujours :
ciboulettepersil platcoriandre, roquette et moutarde

Plus bas dans le champ :
laitues 
navets "boules d'or"
betteraves 
carottes 
céleri rave 

- poireaux : ils sont enfin prêts. Utilisez la fourche pour éviter de les casser. nouveau
radis : même si les radis crus ne vous tentent plus en cette saison vous pouvez les ajouter dans vos potées et même faire une petite soupe des radis avec leurs fanes !

- panais : encore une racine de plus qui plaira à tout le monde, utilisez la fourche pour les déterrer et laissez les fanes sur place. nouveau
scorsonères : n'oubliez pas d'utiliser une bêche et de les déterrer avec prudence car ils cassent facilement.
courges : Il semble que certains ne soient pas venus chercher leur courges malgré notre demande pressante. Pour éviter qu'elles ne prennent un coup de froid nous proposons que ceux qui en ont envie en reprennent une par ménage. 


Quant à moi, je pars me recharger les batteries quelques jours à la montagne et laisse le blog la semaine prochaine dans les mains de Martin.

Bonnes récoltes à tous !

Racines à n'en plus finir

Automne oblige, les légumes racines sont à la fête en ce moment. Scorsonères, panais, carottes, betteraves, navets et céleri rave, il y en a pour tous les goûts.
Côté recettes, bien sûr il y a le classique "Racines rôties au four" dont certains d'entre vous sont devenus des adeptes et dont vous trouverez la recette ICI. N'hésitez pas à y ajouter des radis, du panais, du céleri rave et même les scorsonères sans oublier quelques morceaux de pommes de terre.

Une autre possibilité est de faire un couscous végétarien. Les puristes et adeptes du vrai couscous marocain grimperaient sans doute au rideau de ma version bien basique mais elle est efficace et facile à faire, même un soir de semaine après une journée de travail bien chargée. J'y met en général sans trop réfléchir les légumes que j'ai sous la main tels carottes, navets, panais, scorsonères mais aussi courges ou courgettes quand il y en a. En fonction des légumes choisis la durée de cuisson peut varier. Deux possibilités : soit vous adaptez la taille des morceaux légumes, soit vous choisissez le moment de les ajouter dans la casserole ! 
Faites revenir dans une casserole épaisse un gros oignon dans de l'huile d'olive et ajoutez ensuite 1 à 2 càc de poudre de curry, 1 à 2 càc de kurkuma, 1 càc de cumin et  un peu de cannelle. Remuer quelques minutes avant d'ajouter les légumes de votre choix coupés en gros morceaux et suffisamment d'eau pour bien couvrir le tout et un à deux cubes de bouillon de légumes. Faites mijoter jusqu'à ce que les légumes soient cuits. Ajoutez-y une boîte de pois chiches ou des pois chiches trempés et cuits préalablement. Servez avec de la semoule de blé, de la coriandre et éventuellement du persil.

Côté céleri rave, si vous calez en cuisine vous pouvez faire un bon gratin dauphinois dont vous trouverez la recette ICI ou faire un bonne soupe en ajoutant une ou deux carottes, quelques graines de carvi et des châtaignes que vous irez chercher dans la forêt. Ne tardez pas pour les châtaignes car elles sont déjà tombées.

J'espère que tout cela vous donne quelques idées pour vos menus de la semaine !

samedi 31 octobre 2015

27e semaine 31/10/2015 - 06/10/2015

La semaine passée nous attendions désespérément une "fenêtre météorologique" pour nos travaux de sol et la plantation des bulbes à fleurs et voilà que nous avons droit à un magnifique été indien qui rend le travail même très agréable ! Il paraît même que cette douceur va nous accompagner encore une bonne semaine.
Rendez-vous donc samedi prochain, le 7 novembre, pour notre prochain chantier collectif. Nous profiterons de l'occasion pour récolter betteraves et carottes qui passerons la suite de l'automne en conditions tempérées dans le silo.
Autre rendez-vous à ne pas manquer cet après-midi (samedi 31/10 à 16h) : la projection du documentaire "Les liberterres" dans le cadre du Festival des Libertés Le film sera suivi d'une rencontre entre un des réalisateurs, un responsable de SOS Faim et...nous.

Côté récoltes : N'oubliez pas de venir chercher vos courges ce WE ainsi que les pommes de terre, si vous en avez commandé.

A votre disposition dans l'abri : 
tomates vertes : les vacances arrivent, c'est le moment de se lancer dans la confiture ou le chutney et de donner une deuxième vie aux tomates vertes ! Par ICI. pour les recettes.

Drapeaux rouges :
pak choi
- épinards : si vous avez le temps d'en surgeler, servez-vous.

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
épinards : une nouvelle planche d'épinards bien tendres
tetragone : récoltez les tiges. C'est le moment car contrairement aux épinards la tetragone n'aime pas l'hiver, n'hésitez pas à en surgeler un peu.
céleri branche : récoltez une à deux branches par plant. 
bettes
mâche (salade de blé) : coupez les petites rosaces juste au dessus des racines et emporter toutes les feuilles. Nous ne visons pas une deuxième repousse.
mizuna
chou chinois 
chou vert et chou rouge : servez-vous même si vous en avez déjà eu. 
- brocoli : j'avais oublié d'ajouter les explications la semaine passée. Vous avez été nombreux du coup a les chercher mais à ne trouver que de tout petits brocolis. Effectivement petits, ils sont, et ne deviendront pas plus grands. C'est la première fois que nous avons tenté un semis "maison" de plants de brocoli avec des graines bio non F1. Manifestement seules les graines F1 donnent de gros brocolis bien fournis. Les nôtres par contre donnent beaucoup de petits jets par la suite. Croisons donc les doigts et attendont les nombreux petits jets qui devraient se succéder les prochaines semaines.

Dans les serres, il n'y a plus que des piments et des poivrons verts et minuscules. Inutile donc de chercher à y récolter quelque chose, nous démonterons les plantes bientôt.

Devant la serre 3 : les habituelles
ciboulettepersil platcoriandre, cerfeuilroquette et moutarde

Plus bas dans le champ :
laitues : des feuilles de chêne rouges et vertes. Elles ont encore grossi sous le soleil cette semaine.
navets "boules d'or" : nouvelle planche
betteraves : nouvelle planche
carottes : il faut avoir l'oeil mais la planche est encore truffée de carottes.
- céleri rave : récoltez-les en les sortant de terre. Vous pouvez couper les racines et les laisser sur place. Les tiges et feuilles se consomment comme du céleri branche mais le goût sera plus prononcé. Le céleri-rave se conserve très longtemps au frigo. nouveau
radis : il y en a vraiment beaucoup et l'arrière-saison leur donne un petit goût agréablement piquant. N'hésitez pas à les mettre en conserves avec du vinaigre.
- scorsonères : c'est un légume rustique bien de chez nous. Il vous faudra les récolter avec prudence à l'aide de la bêche. Les racines étant bien plus longues que les carottes, le risque de les casser est très présent.  nouveau

courges : Potimarrons Red Kuri : 3 par adulte, 3 petits par enfants si vous n'avez pas encore ramené les vôtres.
Courges en tout genre : dans le bloc courges, en bas du champ à gauche : 1 grand par ménage ou 2-3 petits. Choisissez les grandes courges en fonction de la taille de votre ménage. 
Même si les risques de gel semblent retardés nous vous demandons de venir chercher vos courges le plus rapidement possible (ce WE) et de les stocker chez vous. Cela nous permettra de gagner de la place dans la serre 1 et de pouvoir faire le grand nettoyage dans le champ. 

Bonnes récoltes à tous et à très vite sur le champ !

vendredi 30 octobre 2015

Scorsonères

Souvent confondu avec les salsifis mais bien meilleur on l'appelle parfois le "salsifi noir". Je vous vois déjà froncer les sourcils à la lecture du mot salsifis. Si comme moi ce mot évoque les "doigts de mort à la colle" sortis tout droit d'une boîte de conserve que l'on vous servait à la cantine scolaire ; morceaux de légume blanc tout mou sans goût baignant dans une sauce tout aussi blanche mais infâme, il vous faut impérativement lire la suite !


En effet, malgré une récolte et une préparation qui demandent beaucoup d'attention les scorsonères ont une place de choix dans les récoltes d'hiver. Ils sont rustiques à souhait et peuvent passer l'hiver en terre sans aucun problème. Faciles à cultiver, leur texture crémeuse et leur léger goût de noix très doux en font un bon compagnon en cuisine.

Toutefois avant de vous régaler il faudra d'abord réussir l'épreuve de la récolte et l'épreuve de l'épluchage qui peuvent s'avérer un peu ingrats.

Pour la récolte, il est indispensable de se munir d'une fourche-bêche et d'y aller avec beaucoup de délicatesse sans quoi vous risquerez de laisser la moitié de la longue racine dans le sol.
Ensuite, pour déguster cette belle racine noire il vous faudra soit l'éplucher, soit la brosser avec une éponge métallique. Mais avant de vous mettre au travail vous devrez préparer un grand récipient avec de l'eau froide légèrement vinaigrée ou citronnée dans laquelle vous plongerez le scorsonère dès que vous l'aurez débarrassé de sa peau noire. Si vous sautez cette étape le scorsonère va très vite brunir. La racine va également dégager une drôle de substance légèrement collante mais qui au delà de son aspect un peu désagréable disparaît en frottant sous l'eau. C'est certain tout cela demande un peu d'organisation et de temps mais vous ne le regretterez pas.

Vous pouvez cuire les scorsonère dans de l'eau, à la poêle ou à la vapeur et les incorporer aux poêlés, woks, pot-au-feu ou gratins. Leur fondant en fait un excellent légume à transformer en purée, en crème ou en potage.

Ils s'associent très bien avec d'autres légumes racines, des poireaux et des oignons et sont à combiner entre autres, avec une bonne sauce béchamel et du fromage, le thym, le laurier, le romarin et la sauge et le citron.

Commencez par les cuisiner seuls, en purée, crème ou potage pour vous familiariser avec le goût. Ajoutez du thym ou du romarin et un filet de jus de citron et le fondant fera le reste.

Belle expériences culinaires !

vendredi 23 octobre 2015

26e semaine 24/10/2015 - 30/10/2015

Le changement d'heure qui nous attend ce we signe l'entrée définitive dans l'automne, le froid et l'humidité. Nous le sentons bien au champ puisqu'il est de plus en plus difficile de désherber et de travailler le sol qui a du mal à sécher. Nous attendons pourtant une "fenêtre météorologique" qui nous permettra de travailler au motoculteur les dernières planches avant l'hiver et de faire encore quelques chemins à la pelle. En effet, nous ne sommes pas encore sorti des gros travaux puisque Martin nous a concocté un nouveau projet pour 2016 : des fleurs à couper ! Mais pour y arriver il faut d'abord terminer de préparer le tout nouveau bloc à l'entrée du champ ET planter près de 15.000 bulbes à fleurs. C'est sans compter les améliorations au niveau du système d'irrigation qu'il reste à faire avant que le gel ne s'installe ainsi qu'une longue liste d'autres améliorations que nous voudrions effectuer pour nous faciliter le travail la saison prochaine. Il faut croire que nous aimons nous mettre une certaine pression...

Côté récoltes : l'abondance continue  

A votre disposition dans l'abri : 
tomates quasi mûres et tomates vertes : il en reste vraiment beaucoup, tous à vos conserves car c'est dommage de gaspiller ! Par ICI. pour les recettes.

Drapeaux rouges :
pak choi
scarole frisée 
haricots nains : "princesse" 
haricots borlotti : à cuisiner comme les haricots beurre, coupés en gros tronçons.

Drapeaux verts :
Dans la première partie du champ :
épinards 
tetragone : récoltez les tiges. C'est le moment car contrairement aux épinards la tetragone n'aime pas l'hiver, n'hésitez pas à en surgeler un peu.
céleri branche : récoltez une à deux branches par plant. nouveau
bettes
mâche (salade de blé) : coupez les petites rosaces juste au dessus des racines.
mizuna
chou chinois : cherchez les grands. Laissez les autres grandir encore un peu. 
- chou vert et chou rouge :  il en reste, servez-vous même si vous en avez déjà eu. 

Dans les serres, nous continuons à évacuer les cultures "chaudes" mais il reste quelques :
piments 
poivrons blancs, verts et rouges 
tomates 

Devant la serre 3 :
ciboulette
persil plat 
roquette et moutarde 
coriandre : c'est le moment d'en profiter car elle non plus n'aime pas le froid
cerfeuil : nouvelle planche

Plus bas dans le champ :
laitues : des feuilles de chêne rouges et vertes. Commencez par les plus grandes. nouveau
navets "boules d'or" 
betteraves 
carottes : c'est un joyeux fouillis dans la planche de carottes ! Essayez tant que possible d'être plus systématique lors de la récolte de carottes et de récolter sur toute la largeur de la planche avant d'aller plus loin. Il en reste beaucoup sur les bords.
fenouil : n'oubliez pas qu'ils craignent le gel et dans une semaine nous sommes déjà début novembre ; ) 
radis 
courges : nous avons rentré tous les potimarrons Red Kuri. Ceux qui n'ont pas encore pris leur part peuvent se servir dans la 1e serre. 3 grandes par adulte, 3 petites par enfant.
A partir de lundi vous pourrez venir chercher les courges restantes. 
Date limite pour venir chercher vos courges = 1e novembre. Après, les risques de gel sont trop élevés pour les garder sur le champ, même dans la serre. 

Bonnes récoltes à tous et à très vite sur le champ !

vendredi 16 octobre 2015

25e semaine 17/10/2015 - 23/10/2015

Ambiance hivernale au champ cette semaine. Nous avons ressorti bonnets, gants, collants et semelles en laine pour nous défendre sans pour autant nous décourager. Bien habillé, il suffit de travailler pour se réchauffer, cela fonctionne très bien ! Certains légumes par contre ont moins de ressources que nous et n'arrivent pas du tout à se réchauffer par des températures pareilles. Il va donc falloir être très vigilant si on ne veut pas en perdre certains. Beaucoup de légumes différents sont ouverts à la récolte mais ce sera important de tenter de privilégier ceux d'entre eux qui craignent les températures plus hivernales comme les haricots, le fenouil, les courges. Même si la météo semble se réchauffer un peu les prochains jours il vaut mieux être prévoyant. C'est pourquoi nous avons également éliminé toutes les tomates de la 3e serre afin de pouvoir lancer un peu plus tôt que prévu les semis d'épinards, de mâche (salade de blé), de cerfeuil et de roquette.


Côté récoltes : Pour faciliter le choix dans vos récoltes et privilégier les légumes qui craignent le froid nous fermons momentanément les choux de Bruxelles. C'est par contre le moment de venir chercher vos courges et de faire le plein de haricots. 

A votre disposition dans l'abri : 
pâtissons : 1 par ménage sur toute la récolte. 
tomates quasi mûres et tomates vertes : Servez-vous comme vous voulez, plus vite elles se retrouveront au chaud, mieux elles se porteront. Pour les recettes de confiture et de chutney aux tomates vertes c'est par ICI.

Drapeaux rouges :
pak choi : le feuillage devient moins beau mais les tiges sont encore délicieuses.
scarole frisée : une bonne frisée aux lardons, ça ne vous tente pas ?
Tous les haricots ont déjà souffert un peu du froid et sont donc passez en drapeau rouge :
haricots grimpants : haricots beurre. 
haricots nains : "princesse" 
- haricots borlotti : malheureusement, malgré un semis à une date réglementaire, les borlotti n'ont pas eu le temps de se gonfler de l'intérieur avant le froid. Nous les récolterons donc comme des haricots beurre cette année et non comme des haricots à écosser... et de notre côté nous notons qu'il faudra les semer plus tôt l'année prochaine ! nouveau

Drapeaux verts :

Dans la première partie du champ :
épinards : deux nouvelles planches
tetragone : vous pouvez récolter les tiges. C'est le moment car contrairement aux épinards la tetragone n'aime pas l'hiver.
bettes
- salade : il y en a très peu et certaines sont petites (et refusent de grandir). Il n'y en aura donc pas pour tout le monde, par contre la semaine prochaine ce sera le paradis pour les mangeurs de salade : )
- mâche (salade de blé) : coupez les petites rosaces juste au dessus des racines. nouveau
mizuna : n'hésitez pas à faire le plein de pesto que vous mettrez au surgélateur. Les jours où vous n'aurez soit pas le temps de cuisiner ni le courage pour venir au champ chercher vos légumes vous aurez toujours de quoi faire de bonnes pâtes !

- chou chinois : peu d'entre eux sont tout à fait prêts mais il y en a quelques-uns en début et en fin de planche qui ont déjà une belle tête comme ci-dessus. Laissez les autres grandir encore un peu. nouveau
- chou vert et chou rouge :  il en reste, servez-vous même si vous en avez déjà eu. 

Dans les serres, les dernières cultures d'été survivent comme elles peuvent par ce froid de canard
piments : n'hésitez pas à en faire sécher un peu chez vous pour l'hiver.
poivrons blancs, verts et rouges : ils ne grandiront plus beaucoup.
tomates : il en reste un tout tout petit peu dans la 2e serre.
concombres : c'est la fin : serre 1 et 2 (au fond à droite, derrière la demi rangée de tomates) 
basilic : c'est la fin, profitez-en : serre 1 et 2 (à droite au pied des concombres et le long des poivrons) 

Devant la serre 3 :
ciboulette
persil plat 
roquette et moutarde 
coriandre : c'est le moment d'en profiter car elle non plus n'aime pas le froid
cerfeuil 

Plus bas dans le champ :
navets "boules d'or" : Commencez par récolter les navets à droite et en milieu de planche, les navets de la ligne de gauche sont plus petits. 
betteraves : petites mais très bonnes
carottes 
- fenouil : les plus beau depuis le début de la saison. Ne les faites pas trop attendre puisqu'ils n'aiment pas le froid. nouveau
- radis : nouveau
maïs et haricots dans le milpa : vite, vite avant que les oiseaux ne partent avec les derniers épis de maïs !
- courges : nouveau Comme expliqué dans le prochain poste les courges sont prévues pour le mois de novembre et de décembre mais devront être stockées chez vous car elles craignent le gel. Nous commençons par ouvrir les récoltes des Red Kuri du bloc A, celui qui est à droite du chemin, du côté de l'école. Nous vous demandons de ne pas encore toucher aux courges des autres blocs car nous voulons d'abord en faire l'inventaire. Pour les instructions de stockage lire plus loin. 3 grandes par adulte, 3 petites par enfant.

Bonnes récoltes à tous et à très vite sur le champ !