Les Maraîchers du Chant des Cailles

Les Maraîchers du Chant des Cailles

mercredi 4 avril 2018

Le printemps

est enfin arrivé, du moins... sur le calendrier. Car dans les faits, je ne sais pas vous, mais nous on grelotte toujours un peu. D'accord on a déjà pu faire tomber les gants et le bonnet mais pour le reste les couches en laine restent la plupart du temps de mise ! Sans parler de la pluie qui ne cesse de tomber, presque tous les jours, même un petit peu.
Ce début de saison est donc un vrai challenge pour nous. Comme chaque année nous avons un super planning pour arriver à vous permettre de récolter le plus tôt possible un maximum de légumes mais là il faut bien dire que certaines choses coincent. Le sol n'est absolument pas ressuyé, il reste collant à de nombreux endroits. Impossible de le travailler au motoculteur, voir à la main. Alors on s'impatiente, on sème en pépinière plutôt qu'à l'extérieur, on ruse, on met des bâches imperméables pour limiter les quantités d'eau qui tombent au sol, on regarde les semis grandir dans la pépinière, on plante quand même mais dans des conditions pas vraiment optimales... Et surtout, on reste au aguets du moindre rayon de soleil capable de venir sécher un peu tout ça et quand il fait enfin sec on s'active et on cherche main forte pour avancer... 
De plus, nous avons beau avoir planté à temps pas mal de légumes en serre, les températures bien froides et le manque de soleil les font stagner dans leur développement.


Les anciens se moqueraient sans doute un peu de nous. Ils nous sommeraient de juste prendre notre mal en patience et d'accepter que la nature donne et prend... quand elle le veut bien. Ils nous diraient que toutes les théories du monde et les plannings les plus pointus n'y peuvent rien, il suffit d'attendre le bon moment et en profiter pour prendre des forces avant le gros rush. 
Mais quand même, nous avons bien du mal à lâcher prise et à nous dire que les récoltes prévues en avril et en mai auront vraisemblablement un retard certain !

Enfin, ceci étant dit, il y a aussi beaucoup de choses qui avancent néanmoins en ce début de saison. Nous avons trouvé nos deux saisonniers, deux chouettes stagiaires et Schubert continue à chasser les souris. Malgré ses siestes sur certains semis, les petits plants en pépinière se portent à merveille notamment sur nos couches chaudes au fumier de cheval, et petits pois, fenouils et choux pointus ont pu être plantés dehors.




Nous avons également une 4e serre qui se monte petit à petit. Après un après-midi de forçats dans un sol à moitié gelé nous avions déjà réussi à enfoncer les piquets de base et ce matin nous avons enfin reçu toutes les pièces qui manquaient au montage de la serre.


Ce samedi, comme tous les autres 1e samedis du mois entre 10 et 17h, c'est "chantier collectif". Au programme : montage final de la serre, pose de bâches et semis en tout genres. Appel au bras les plus musclés de la ferme pour assister Martin qui coordonnera le montage de serre.

Toujours dans le registre des réjouissances vous avez du remarquer les quelques 45.000 tulipes qui ont commencé à pointer leur feuilles. C'est de bon augure pour notre première fête de la tulipe qui aura lieu le dimanche 22 avril. Les préparatifs vont bon train mais nous allons avoir besoin de pas mal de mains supplémentaires pour assurer la dernière grande ligne droite. Tenez-vous prêts, un appel à l'aide va bientôt circuler au sein de la ferme !

Pour ce qui est des dernières récoltes des abonnés 2017, elles diminuent sérieusement et comme les nouvelles cultures ont un gros retard, le mois d'avril sera difficile... sauf pour les fans de panais et de scorsonères !



Au plaisir de vous voir nombreux ce samedi.

mardi 30 janvier 2018

Les chantiers collectifs

Nous étions réunis samedi avec une bonne partie d'entre vous lors de la réunion bilan. Nous y avons évoqué les chantiers collectifs, son fonctionnement et même de nouvelles idées pour cette saison mais ...j'ai complètement oublié de vous dire qu'il y en avait déjà un ce samedi 3 février !!
Du coup j'en profite pour vous refaire un petit topo.

Depuis le début du projet nous avons mis en place les chantiers collectif du 1e samedi du mois. Au tout début ils étaient indispensable à notre installation et au démarrage du projet de maraîchage tant il y avait à faire et que l'on travaillait jusqu'à épuisement... 
Très vite les chantiers collectifs se sont avérés être des moments phare pour les maraîchers et les membres. Les habitués chérissent ce moment de travail partagé où l'on découvre tant la réalité du terrain que les histoires et les richesses de chacun. Partage de recettes, de moments de vie, de bon plans semis, de techniques de désherbage, d'un repas à midi, de bonnes soupes et de fous-rires, nous ne sommes jamais en reste. Bien sûr, c'est bien plus drôle quand il fait sec mais quand il pleut, les galères partagées ça renforce les liens aussi !





Ce sont aussi des moments où l'on peut faire avancer des gros chantiers qui nécessitent plusieurs paires de bras et quand on voit en fin de journée la masse de travail abattue, nous maraîchers, nous sentons bien plus légers.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Tout en un, ce sont des moments où l'on fait communauté autour de ce projet d'agriculture et d'alimentation durable qui nous rassemble et qui crée du lien social. C'est pour ça que l'on tient tellement à ce que chacun puisse participer à au moins un chantier par an.

Alors pour faciliter la chose et permettre à tous d'y trouver sa place, voici quelques informations supplémentaires :
  • Les chantiers se déroulent quasi toujours les 1e samedis du mois 
  • La journée démarre vers 10h et se termine généralement vers 17h, exceptionnellement 18h.
  • A 13h nous partageons le repas autour d'une auberge espagnole
  • Pas besoin de bloquer toute votre journée. Rien ne vous empêche de passer juste quelques heures
  • Il y a de la place pour tout le monde. Les enfants peuvent travailler à côté de leurs parents ou jouer dans le rond central avec les tracteurs. Il y a du travail pour tous les dos voir pour tous les genoux. Cela va de l'épandage de compost, au désherbage sur tabouret jusqu'à l'ecossage de petits pois assis dans un fauteuil (sauf peut-être les mois les plus froids). Et sinon, un thermos de café ou de soupe pour réchauffer les travailleurs permet aussi de se faire une petite place dans la bande.

  • Si vraiment tous cela n'est rien pour vous mais que par hasard vous êtes prof de yoga, kiné, praticien de TaiChi ou autre et que vous avez envie de partager vos connaissances et de soulager les corps en fin de journée nous sommes aussi preneurs de séances de détentes et de stretching collectif
  • Nous envisageons de créer des moments d'échanges de savoirs et de recettes pendant la pause de midi. Cela peut être une autre manière pour vous de participer.   
  • Notez déjà les dates dans votre agenda :
    • samedi 3 février : épandage de chaud et de compost, bâchage et débâchage, nettoyage d'outils et de plaques à semis etc.
    • samedi 3 mars : montage de la nouvelle serre, avis au gros bras 
    • samedi 7 avril, samedi 5 mai, samedi 2 juin, samedi 3 juillet, samedi 4 août, samedi 1e septembre, samedi 6 octobre et samedi 3 novembre.
A très bientôt lors d'un de nos chantiers collectifs : ))

vendredi 19 janvier 2018

39e semaine 20/1/2018 - 26/1/2018

Mais où sont donc passés les maraîchers ? Ni sur le blog, quasi pas sur le champ... ! Les récoltes changeant très peu en hiver nous avons arrêté les postes hebdomadaires histoire de lever un peu le pied. Nous voilà de retour pour une visite éclair pour vous parler topinambours, réunion bilan et questionnaire de satisfaction.

Grand merci à tous ceux et celles qui ont déjà pris le temps de répondre au questionnaire de satisfaction. Les nombreuses réponses nous permettent de préparer notre réunion bilan et d'estimer le nombre de personnes qui se réinscriront l'année prochaine. Si vous n'avez pas encore rempli le questionnaire, voici le lien, cela ne vous prendra que 10 minutes.

Pour rappel nous nous donnons rendez-vous le samedi 27 janvier à partir de 17h pour la réunion bilan qui sera suivie d'une auberge espagnole à la salle sous l'église protestante, 131 avenue des Cailles.

Côté récoltes : les topinambours font leur entrée sur scène pour le grand bonheur de tout ceux qui ont répondu dans le questionnaire qu'ils en voudraient bien : )


Jusqu'à présent ils faisaient office de haie entre les fleurs et la   parcelle du maraîchage et nous aimerions bien la garder. Chaque tubercule de topinambour redonnera un plant l'année prochaine qui a son tour refera plusieurs tubercules. L'idée est donc de récolter une partie des tubercules et de laisser l'autre en terre pour que la haie se reforme au printemps prochain. Suivez donc bien les instructions sur la fiche au champ, ainsi nous aurons une belle repousse.


Et n'hésitez pas à relire toutes les infos aux topinambours ICI.

Autres drapeaux verts :

Partie haute du champ :
choux de milan
rutabaga
panais : les fanes, qui permettent de repérer les endroits où poussent les panais, ont déjà commencé leur décomposition. Difficile du coup de s'y retrouver. C'est pourquoi il est vraiment important de récolter de façon systématique avançant sur les 3 lignes de la planche en même temps.
- carottes : même combat que les panais. C'est un peu le désordre et les récoltes ont été faites plic ploc, du coup il en reste un peu partout.
betteraves
bettes

Dans la 3 :
persil frisé
- mizuna

Plus bas :
chou rouge
- chou blanc
claytone de Cuba
cresson d'hiver : à récolter en coupant à la base à hauteur du sol.
radis noir
carottes
poireaux
épinards
chou palmier et chou frisé : Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier sinon il ne passera pas l'hiver ! 

Bonnes récoltes et à très bientôt lors de la réunion bilan  !!

Drôles de racines

Les rutabaga et les topinambours refont leur apparition mais vous laissent sans doute dubitatifs. Normal puisqu'on les trouve rarement dans les étales des marchés et encore moins au supermarché.
Pourtant ces deux légumes anciens ne manquent pas d'attrait si l'on veut bien s'intéresser à eux. Il résistent tous deux très bien au froid et sont très faciles à cultiver. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils avaient une place de choix dans les potagers e  temps de guerre. Le rutabaga se récolte facilement, le topinambour par contre vous demandera un peu plus d'efforts puisqu'il vous faudra utiliser la fourche-bêche pour le déterrer.

Le rutabaga se conserve plusieurs jours au frigo; leur taille ne devrait donc pas trop vous effrayer puisque vous pourrez en manger plusieurs fois. De la même famille que le navet vous devrez par contre le peler car sa peau est bien moins tendre. La chaire se cuisine comme les navets et les autres racines. Vous pourrez le cuire au four avec d'autres racines, en potée, au wok, en purée, potage et même en faire des frites ! Vous pourriez aussi tenter un gratin dauphinois en le mélangeant aux pommes de terres. Riche en vitamine C il sera un bon allié pour affronter la période hivernale que lui même supporte sans ronchonner même sous une petite couche de neige !

Le topinambour quant à lui sera plus compliqué à récolter en plein hiver. Enfouit dans le sol, il devient impossible à atteindre en cas de gelées prolongées. mais il n'en sera que meilleur une fois le sol dégelé. En cuisine, inutile de le peler, un bon coup de brosse et de l'eau suffiront.
Le topinambour peut parfois donner des flatulences si vous ne le manger pas bien frais. Pour réduire les risques vous pouvez aussi ajouter une pomme de terre à leur eau de cuisson. Le topinambour a un petit goût d'artichaut et une texture bien crémeuse qui s'allie a celle des scorsonères. N'hésitez pas à les combiner dans vos potées, gratins et purées.

Rutabaga poêlé à la sauge et aux oignons 4 pers (Veg!)
- une bonne motte de beurre
- 500 gr de rutabaga pelé et coupé en petits cubes
- 1 gros oignon émincé
- une dizaine de feuilles de sauge hachées
- sel, poivre

Chauffer le beurre dans la poêle à feu moyen. Ajoutez l'oignon et les cubes de rutabaga et  la moitié de la sauge. Salez et poivrez. Couvrez la poêle et diminuez le feu.
Laisser mijoter une 40aine de minutes jusqu'à ce que le tout soit cuit et un peu caramélisé. Ajoutez la sauge restante et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Gratin de topinambours et de scorsonères 4 pers
- une motte de beurre
- 1 càs d'huile d'olive
- 1 gros oignon émincé
- 500 gr de topinambours et scorsonères coupé en lamelles
- une petite poignée de thym frais
- 4 càs de crème fraîche
- 50 gr de fromage râpé
- sel, poivre

Faites fondre beurre et huile d'olive dans une casserole à feu moyen. Ajoutez l'oignon et faites le dorer 10 minutes. Ajoutez, les légumes, le thym, du sel et du poivre ainsi que 100ml d'eau. Couvrez et baisser le feu. Laisser mijoter 20 minutes tout en remuant de temps à autre. Ajoutez un peu d'eau si nécessaire. En fin de cuisson vous pouvez retirer le couvercle de façon à laisser le jus de cuisson s'épaissir un peu.
Chauffer le grill de votre four, ajustez l'assaisonnement des légumes et versez la crème fraîche pardessus. Parsemez de fromage et placez sous le grill quelques minutes.

Vous pouvez remplacer la crème par une sauce béchamel pour une version encore plus crémeuse et ajouter du chou frisé. Vous pouvez également couper les légumes en plus gros morceaux.

Bon appétit !

samedi 9 décembre 2017

33e semaine 9/12/2017 - 15/12/2017

Nous avions annoncé de grosses gelées la semaine dernière, mais nous avons surtout eu droit à un peu de neige et seulement de légères gelées nocturnes. Heureusement les légumes gélifs semblent ne pas avoir trop souffert et vous pouvez continuer à les récolter mais attention ce n'est pas une règle, il suffit d'un degré en moins et c'est fini ! 


L'épisode neigeux nous a laissé des souvenirs mémorables puisque nous sommes allé faire un sauvetage nocturne de choux raves, convaincus qu'avec la neige et les -3° annoncé, ils seraient perdus. Bizarrement nous n'avons n'avons même pas eu besoin de lampe de poche. La couverture nuageuse et la neige au sol se renvoyaient inlassablement les rayons de lumière de la quasi pleine lune cachée derrière les nuages. L'entièreté du champ semblait illuminée d'une lumière douce et floue qu'on aurait pu croire artificielle. Cela relevait presque de l'expérience surréaliste que de récolter des choux raves à 19h en plein hiver sous les flocons tombants sans même avoir besoin d'éclairage ! 



Côté récoltes : arrivant bientôt à la fin de l'automne, la liste des légumes ne changera plus vraiment de semaine en semaine. Les journées sont trop courtes et trop froides pour faire encore beaucoup évoluer la végétation sauf dans la serre. En gros, hormis ceux qui sont gélifs, les légumes actuels resteront encore ouverts à la récolte longtemps. Vous devrez simplement être attentifs aux changements d'endroits. Comme nous sommes moins au champ, n'hésitez pas à nous faire signe si une planche de poireaux ou de carottes s'est vidée et qu'aucune autre n'a été ouverte à la récolte. Nous nous chargerons de bouger les drapeaux : )


Drapeaux rouges :
courges : les toutes dernières sont dans la serre pépinière. Servez-vous, il reste des courges spaghetti et des red turban.
bettes à tondre

Drapeaux verts :

Partie haute du champ :
choux de milan
rutabaga
- panais : les fanes, qui permettent de repérer les endroits où poussent les panais, ont déjà commencé leur décomposition. Difficile du coup de s'y retrouver. C'est pourquoi il est vraiment important de récolter de façon systématique. Il y a trois lignes de panais sur la planche qu'il faut idéalement récolter en même temps tout en avançant vers le bout de la planche... N'hésitez pas à creuser à la fourche en début de planche, là où la terre n'a pas encore été remuée, il y a de fortes chances que vous y retrouviez encore des panais.
chou pak soi : ils semblent avoir plus ou moins survécus aux dernières gelées
bettes 

Dans la serre 1 :
- laitues

Devant la serre 3 :
persil frisé
coriandre

Plus bas :
chou rouge
claytone de Cuba
cresson d'hiver : à récolter en coupant à la base à hauteur du sol.
chicorée pain de sucre : à récolter en coupant la base au couteau. A utiliser cru et cuit.
céleri branche vert
céleri rave
radis noir
cerfeuil
choux raves Superschmelz : il en reste peu sur la planche, les autres ayant été récolté sous la neige et stocké hors champ à la hâte. Nous en amènerons de temps à autre dans la serre pépinière là où se trouvent les courges.
navets
carottes
betteraves
poireaux : nouvelle planche
épinards
mizuna
frisées et scaroles
choux de Bruxelles : Récoltez les petits choux de bas en haut le long de la tige en les coupant au couteau. Ne pas récolter la tête des plants.
chou palmier et chou frisé : Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier sinon il ne passera pas l'hiver ! 

Bonnes récoltes  !!

vendredi 24 novembre 2017

31e semaine 25/11/2017 - 01/12/2017

Les récoltes de la semaines : Les yeux rivés sur la météo des prochaines semaines nous pouvons déjà vous dire que le gel est annoncé pour le WE prochain. C'est le moment ou jamais de privilégier les légumes qui craignent le gel. Vous les trouverez en bleu dans la liste ci-dessous. 

Dans la serre pépinière à côté de l'abri des moutons :
- courges : comme le gel est annoncé pour bientôt et qu'il nous reste encore pas mal de courges qui étaient destinées à la vente nous vous proposons de reprendre 1 dernière courge par adulte et 1 petite par enfant dans la serre pépinière. Il faudra venir les chercher cette semaine.

Drapeaux rouges :
chicorée rouge
persil plat : vous pouvez en congeler pour en avoir tout l'hiver.
bettes à tondre
navets : l'ancienne planche
épinards

Drapeaux verts :

Partie haute du champ :
choux de milan
laitues : elles sont protégées par un petit tunnel dont il vous suffit de soulever le plastique puis prendre soin de le redescendre pour les protéger du gel.
rutabaga
chou pak soi : deux variétés différentes.
bettes 

Devant la serre 3 :
persil frisé
coriandre

Plus bas :
chou fleurs 
chou rouge
claytone de Cuba
cresson d'hiver : à récolter en coupant à la base à hauteur du sol.
chicorée pain de sucre : à récolter en coupant la base au couteau. A utiliser cru et cuit.
céleri branche vert
céleri rave
radis noir
cerfeuil
choux raves Superschmelz : C'est une variété de chou rave spécial stockage. Ce gros chou rave malgré tout tendre à l'intérieur, est à récolter et à entreposer chez vous dans un endroit bien frais pour avoir en avoir tout l'hiver.
navets
fenouil : protégé du froid par un tunnel, comme avec les laitues, soulevez le plastique pour récolter et rabaisser le soigneusement.
carottes
betteraves
poireaux : nouvelle planche
épinards
mizuna
frisées et scaroles
choux de Bruxelles : Récoltez les petits choux de bas en haut le long de la tige en les coupant au couteau. Ne pas récolter la tête des plants.
chou palmier et chou frisé : Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier sinon il ne passera pas l'hiver ! 

Bonnes récoltes  !!

vendredi 17 novembre 2017

30e semaine 18/11/2017 - 24/11/2017

Cette fois nous avons terminé les toutes dernières plantations de 2017 à l'extérieur et pas n'importe lesquelles. La semaine passée nous avons planté l'ail pour l'été prochain. C'est un chantier en deux temps puisqu'il faut d'abord décortiquer toutes les têtes d'ail.



Celles-ci contiennent chacune une dizaine de petits bulbes, gousses ou encore caïeux qui sont ensuite plantés. Une fois mis en terre, ceux-ci donnent naissance à une nouvelle tête d'ail qui pourra être consommée ou servira à être replantée l'année suivante, et la boucle est bouclée.

Notre autre grande plantation est un peu plus mégalo puisque nous avons (fait) planter près de 30.000 bulbes dans la partie basse de la prairie des moutons.



Aucun légume en perspective mais bien une énorme surprise qui éblouira le champ au printemps avant de laisser à nouveau place quelques semaines plus tard pour l'herbe des moutons. Pour les curieux qui n'aiment pas attendre et veulent en savoir plus, l'indice est "keukenhof" !!

Côté agenda : vous pouvez ranger vos gants et vos outils puisqu'il n'y aura plus de chantier collectif en 2017. Nous vous tiendrons au courant de la date du premier chantier de 2018 qui devrait avoir lieu soit le premier samedi de février, soit le premier samedi de mars. Nous attendons de voir ce que nous réservera la météo.

Côté récoltes : Vous avez toujours très largement le choix mais il reste bon de privilégier les légumes qui craignent le gel. Vous les trouverez en bleu dans la liste ci-dessous.

Dans la serre pépinière à côté de l'abri des moutons :
tomates vertes et poivrons verts : certains à faire mûrir chez vous.

Drapeaux rouges :
chou rave : les petits en haut du champ
chicorée rouge
chou rouge
persil plat : vous pouvez en congeler pour en avoir tout l'hiver.
bettes à tondre
chou blancs
navets : l'ancienne planche
épinards

Drapeaux verts :

Partie haute du champ :
choux de milan
laitues : elles sont protégées par un petit tunnel dont il vous suffit de soulever le plastique puis prendre soin de le redescendre pour les protéger du gel.
rutabaga
chou pak soi : deux variétés différentes.
bettes 

Devant la serre 3 :
persil frisé
coriandre

Plus bas :
roquette
chou fleurs 
- chou rouge : une nouvelle fournée !
claytone de Cuba
- cresson d'hiver : ne vous attendez pas à trouver une petit cressonnette toute douce, ce gros cresson est fait pour ceux qui aiment une saveur piquant bien prononcée. A récolter en coupant à la base à hauteur du sol.
chicorée pain de sucre : à récolter en coupant la base au couteau. A utiliser cru et cuit.
céleri branche vert
céleri rave
radis noir
cerfeuil
choux raves Superschmelz : C'est une variété de chou rave spécial stockage. Ce gros chou rave malgré tout tendre à l'intérieur, est à récolter et à entreposer chez vous dans un endroit bien frais pour avoir en avoir tout l'hiver.
navets
fenouil : protégé du froid par un tunnel, comme avec les laitues, soulevez le plastique pour récolter et rabaisser le soigneusement.
carottes
betteraves
poireaux : nouvelle planche
épinards
mizuna
frisées et scaroles
choux de Bruxelles : Récoltez les petits choux de bas en haut le long de la tige en les coupant au couteau. Ne pas récolter la tête des plants.
chou palmier et chou frisé : Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier sinon il ne passera pas l'hiver ! 

Bonnes récoltes  !!

vendredi 10 novembre 2017

29e semaine 11/11/2017 - 17/11/2017

Comme nous, vous n'avez pas pu ne pas remarquer les belles gelées au sol dans la nuit de lundi à mardi. Au petit matin le champ était tout blanc, le thermomètre affichant -2°.
Le ton était donc donné, l'automne bien entamé et le plan hivernal lancé !

A votre niveau de récolteur qu'est-ce que cela implique, hormis les bottes fourrées, les gants et le bonnet voir le manteau de pluie ? Et bien : une attention toute particulière lors du choix des légumes à privilégier lorsque vous récolter. Les anciens connaissent la chanson, les nouveau sans doute pas, et comme il y a vraiment profusion de légumes différents en ce moment (attendez de les découvrir plus bas !) il va falloir être sélectif.

Il existe en gros deux types de légumes : ceux qui supportent le gel (qu'on appellera non-gélifs) et ceux qui ne le supportent pas (donc les gélifs). Vous avez compris, dans vos récoltes, dès à présent il va falloir privilégier les légumes non-gélifs qui n'aiment vraiment pas le gel. D'une part, pour ne pas gaspiller et d'autre part parce qu'une fois atteint par le gel et endommagés, vous risquez de devoir attendre plusieurs mois avant d'en redéguster.

Dans la famille des gélifs (ceux qui ne supportent pas) nous avons nommés : laitues, céleri branche, chou paksoi, courges, courgettes, haricots, fenouils, les navets, la coriandre et en moindre mesure le céleri rave, le chou rave et le persil. Parmi les plus sensibles il y a les brocoli et la tetragone, qui a d'ailleurs déjà succombé début de semaine : (
Dans la famille des non-gélifs (ceux qui supportent) il y a les légumes d'hiver bien sûr comme le poireau, le chou, les bettes, les épinards, le panais, le rutabaga et les scorsonères.
Entre les deux il y a les carottes et les betteraves, qui supportent quelques gelées mais préfèrent quand même ne pas passer tout l'hiver dehors.

Il vous faudra donc faire un choix parmi les différents légumes ouverts à la récolte et tenir la météo à l’œil. Début de semaine, nous avons protégé les légumes avec un voile mais ça risque fort de ne pas suffire la prochaine fois. 

Les récoltes de la semaine : une fois de plus c'est la fête aux nouveaux ! Les légumes qui craignent le gel et qui sont à privilégier sont en bleu.

Dans la serre pépinière à côté de l'abri des moutons :
tomates vertes et poivrons verts : certains à faire mûrir chez vous.

Drapeaux rouges :
chou rave : les petits en haut du champ
chicorée rouge
chou rouge
persil plat : vous pouvez en congeler pour en avoir tout l'hiver.
bettes à tondre
chou blancs
- navets : l'ancienne planche
épinards

Drapeaux verts :

Partie haute du champ :
- choux de milan
laitues : elles sont protégées par un petit tunnel dont il vous suffit de soulever le plastique puis prendre soin de le redescendre pour les protéger du gel. nouveau
- rutabaga : entre le chou et le navet, ce chounavet comme l’appellent les flamands (koolraap) nouveau
- panais : à récolter à la fourche. nouveau
chou pak soi : deux variétés différentes.
bettes 

Devant la serre 3 :
persil frisé, ciboulette
coriandre

Plus bas :
roquette
- chou fleurs : et oui, ils ont une longueur d'avance sur le planning et nous ont un peu surpris ! Profitez-en et ne tardez pas car ils aiment être récoltés dès qu'ils arrivent à maturité. nouveau
claytone de Cuba
- chicorée pain de sucre : une belle salade d'hiver pointue dont l'amertume s'adoucis avec le gel. C'est donc le moment d'en profiter. nouveau
céleri branche vert
céleri rave
radis noir : ou radis d'hiver ou raifort des parisiens, c'est comme vous voulez mais ça pique, c'est fort, c'est surprenant et c'est très bon pour la santé.
cerfeuil : il se cache derrière les choux chinois, près des céleri branche. A récolter au couteau de façon systématique, comme du mesclun.
- choux raves Superschmelz : des choux raves géants pouvant peser jusqu'à plusieurs kilo. Même si leur taille fait penser qu'ils seront durs comme du béton, c'est une variété réputée pour avoir une chair très tendre. Nous avons imaginé que vous puissiez garder ces choux raves entreposés chez vous dans un endroit bien frais comme stock d'hiver. nouveau
navets : une nouvelle planche est ou verte à la récolte
fenouil : protégé du froid par un tunnel, comme avec les laitues, soulevez le plastique pour récolter et rabaisser le soigneusement. nouveau
carottes
betteraves
- poireaux : ouverts début de semaine, ils ont eu un succès fou ! nouveau
épinards : nouvelle planche
mizuna
frisées et scaroles
choux de Bruxelles : Récoltez les petits choux de bas en haut le long de la tige en les coupant au couteau. Ne pas récolter la tête des plants.
chou palmier et chou frisé : deux variétés de kale à manger cru ou cuit. Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier ! 

Bonnes récoltes  !!

vendredi 3 novembre 2017

28e semaine 04/11/2017 - 10/11/2017

Ce samedi nous sommes à nouveau le premier samedi du mois. Nous nous retrouvons donc tous dès 10h pour ce qui est sans doute le dernier chantier collectif de l'année. 
Ce sera aussi notre dernier jour de vente de courges des vacances, n'hésitez pas à en parler autour de vous.

Côté récoltes : 

Dans la serre pépinière à côté de l'abri des moutons :
courges : Nous comptons sur vous pour venir chercher votre stock de courges au plus tard vendredi prochain. Si jamais vous avez un souci pour venir les chercher, n'hésitez pas à nous en faire part. Au total 5 courges/adulte, 5 petites/enfant pour toute la saison. Essayez de prendre de toutes les variétés.
pâtissons 
tomates : tomates vertes à volonté. Voir ICI pour plus d'info.

Drapeaux rouges :
chicorée rouge
chou rouge
persil plat : vous pouvez en congeler pour en avoir tout l'hiver.
bettes à tondre
tetragone
chou blancs
épinards
chou pak soi : ancienne planche

Drapeaux verts :

Partie haute du champ :
chou rave
brocoli : Vous avez le choix entre cette série ou les jets de brocoli qui sont plus bas.
fenouil 
chou pak soi : deux variétés différentes.
bettes 

Serre 1 :
poivrons : ce sont les derniers 1 max/ménage

Devant la serre 3 :
persil frisé, ciboulette
coriandre
graines de coriandre

Plus bas :
roquette
jets de brocoli
claytone de Cuba
céleri branche vert
céleri rave
laitues
radis noir : ou radis d'hiver ou raifort des parisiens, c'est comme vous voulez mais ça pique, c'est fort, c'est surprenant et c'est très bon pour la santé.
cerfeuil : il se cache derrière les choux chinois, près des céleri branche. A récolter au couteau de façon systématique, comme du mesclun.
navets
carottes
betteraves
épinards
mizuna
frisées et scaroles
choux de Bruxelles : Récoltez les petits choux de bas en haut le long de la tige en les coupant au couteau. Ne pas récolter la tête des plants.
chou palmier et chou frisé : deux variétés de kale à manger cru ou cuit. Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier ! 

Bonnes récoltes  !!

vendredi 27 octobre 2017

27e semaine 28/10/2017 - 03/11/2017

Dans les milieux pratiquant l'intelligence collective et la gouvernance participative on entend souvent que "même si seul on avance bien plus vite, ensemble on va bien plus loin". Une fois de plus, nous en avons eu la preuve lors de la mise au vert d'une grande partie des fermiers du Chant des Cailles (professionnels et citoyens actifs dans l'asbl de la Ferme). Après avoir beaucoup rit, beaucoup chanté, beaucoup partagé et beaucoup mangé, nous avons aussi pas mal travaillé, rencontré une cheville ouvrière du travail socioculturel dans la cité-jardin du Logis et imaginé ensemble de nouveaux projets autour du travail de cohésion sociale dans le quartier qui nous tient fort à cœur. Bien sûr, comme nous n'avançons pas seuls, ils sont loin d'être opérationnels mais patience, ils sont prometteurs !
En attendant voici un reportage très touchant sur le parcours de 15 jeunes africains et maghrébins pendant leur séjour en Belgique via l'ONG Défi Belgique Afrique. A la rencontre d'initiatives citoyennes et de projets sociaux, ils étaient venus nous rencontrer à la Ferme. Un film évoquant la rencontre de l'autre, quel qu'il soit, que nous avions envie de partager avec vous. Vous comprendrez pourquoi on garde un très beau et poignant souvenir de cet après-midi.


Côté champ : vous constaterez le changement de décor radical dans les serres : toutes les rangées de tomates ont fait place à de nouveaux semis et plantations, Nous sommes donc presque entièrement paré pour l'hiver !


Côté récoltes : c'est toujours l'abondance avec encore des nouveaux venus cette semaine ! 
Dans la serre pépinière à côté de l'abri des moutons :
courges : Au total 1550 courges ont été déposées sur la longue table blanche. Il en reste encore, ce qui veut dire que certains d'entre vous ne sont pas encore venus chercher vos courges. Il est vraiment urgent de venir les chercher. Merci de vous servir uniquement sur la table à droite dans la serre. Au total 5 courges/adulte, 5 petites/enfant pour toute la saison. Essayez de prendre de toutes les variétés.

Dans l'autre partie de la serre nous avons stocké les courges réservées à la vente. N'hésitez pas à en parler autour de vous et à proposer des courges à vendre à vos amis et familles. Vous pouvez venir nous trouver en semaine ou nous appeler pour qu'on vous remette la marchandise. Toutes les courges sont vendues à 2,30eu/kilo.

pâtissons 
tomates : tomates vertes à volonté. tomates mûres, 3 grandes par ménage.
 Voir ICI pour plus d'info sur les tomates vertes.

Drapeaux rouges :
chicorée rouge
chou rouge
persil plat : vous pouvez en congeler pour en avoir tout l'hiver.
bettes à tondre
chou chinois
tetragone
- chou blancs
- épinards
- chou pak soi : ancienne planche

Drapeaux verts :

Partie haute du champ :
chou rave
brocoli : Vous avez le choix entre cette série ou les jets de brocoli qui sont plus bas.
- fenouil : Ils aiment une certaine dose d'humidité mais quand même un peu de chaleur ; la météo des dernières semaines les a donc mis sur leur 31 ! nouveau


- chou pak soi : deux variétés différentes : c'est le moment de sortir vos woks et vos baguettes. nouveau
bettes 
bettes à tondre

Serre 1 :
poivrons : ce sont les derniers 1 max/ménage

Devant la serre 3 :
persil frisé, ciboulette
coriandre
graines de coriandre

Plus bas :
mesclun
roquette : le long des bidons de la dernière serre.
jets de brocoli
claytone de Cuba : cru ou cuit, c'est doux et très fin.
céleri branche vert
céleri rave
- laitues : nouvelle planche
radis noir : ou radis d'hiver ou raifort des parisiens, c'est comme vous voulez mais ça pique, c'est fort, c'est surprenant et c'est très bon pour la santé.
cerfeuil : il se cache derrière les choux chinois, près des céleri branche. A récolter au couteau de façon systématique, comme du mesclun.
navets
carottes
betteraves
haricots à écosser grimpants
épinards : nouvelle planche
mizuna
frisées et scaroles : deux salades amères dont l'une se mange plutôt crue et l'autre plutôt cuite.
choux de Bruxelles : Récoltez les petits choux de bas en haut le long de la tige en les coupant au couteau. Ne pas récolter la tête des plants.
chou palmier : Récoltez en coupant les feuilles à la base, une ou deux par plant en commençant par le bas. Ne pas déplumer un plant entier ! 


- chou frisé : pourpre et vert bleuté, une association de couleur dont on ne se lasse pas. A récolter comme les choux palmiers. Si vous ne connaissez pas, jetez un œil par ICI. nouveau

Bonnes récoltes  !!