Les Maraîchers du Chant des Cailles

Les Maraîchers du Chant des Cailles

vendredi 26 août 2016

18e semaine 27/08/2016 - 02/09/2016

Je chauffe, tu chauffes, il chauffe, nous suons, vous suez, ils suent,... on n'entend que ça pour l'instant ! Que ce soit les reportages sur les personnes âgées et le risque de la déshydratation ou les droits des travailleurs en cas de fortes canicule, la vague de chaleur est sur toutes les ondes et toutes les lèvres.
Alors que les employeurs veillent aux boissons fraîches et à l'air conditionné pour leurs employés, les maraîchers font de même avec leurs plus fidèles collaborateurs : les semis et petits plants en pépinière et bien sûr les légumes en plein champ.
Nous leur avons donc sorti le grand jeu ce mercredi histoire de ne pas avoir de syndicat sur le dos !

Pour la pépinière nous avons opté pour un filet "camouflage" qui est sensé mettre tout le monde au frais, enfin fraîcheur toute relative puisqu’à l'heure de la photo (8h02) il faisait déjà 27° dans la serre et que le soleil bas passait encore sous l’auvent...

Ceci dit, à 14 h en plein cagnard tout le monde avait la forme et personne ne piquait du nez !

Quant à l'arrosage en plein champ nous n'avions jusqu'à présent qu'un bon et fidèle tuyau d'arrosage. Début de saison, nous avions pourtant enfin investi dans des asperseurs qui devraient faire l'arrosage à notre place mais jusqu'à présent la météo n'a jamais été prétexte à pouvoir les essayer. Martin a donc profité du moment et le spectacle en valait la peine !
Mercredi soir à 21 h nous étions donc paré pour supporter les grandes chaleurs. 

Côté agenda deux dates à ne pas manquer : samedi 3 septembre de 10 à 18h nous nous retrouvons pour notre chantier collectif et samedi 10 septembre, notre rendez-vous annuel qui est la grande fête de la Ferme du Chant des Cailles

Côté récoltes par ces grosses chaleurs, il vaut mieux venir le matin. Pour vous préserver de la chaleur c'est certain mais surtout parce qu'après une bonne nuit de rosée les légumes sont bien plus gorgé d'eau qu'après avoir sué toute la journée !

DRAPEAUX ROUGE :
ail : une planche dans le bas du champ.
- laitues : les "merveille des 4 saisons" qui côtoient les choux palmiers sont bien montées. Elles sont encore bonnes il suffit de se débarrasser de la tige centrale et de garder les feuilles. 
chou pointu

DRAPEAUX VERTS
Tétragone
haricots : deux planches en haut du champ
betteraves : nouvelle planche
carottes
radis : nouvelle planche en bas du champ à gauche
fraises
mesclun
laitues
pourpier d'été

Dans les serres :
aubergines : différentes variétés. Certaines se récoltent courtes mais bien rondes, d'autres plutôt longues. Une autre planche est ouverte entre les courgettes. 1 à 2 aubergines par adulte sur la saison.
basilic : 2e et 3e serre, du vert et du rouge. Récoltez en coupant une tige juste au dessus des 2 premières feuilles du bas.
concombre : atteints d’oïdium et piqués par une ribambelle de petits insectes les plantes de concombres sont un peu en perte de vitesse. Ils continuent néanmoins à produire et restent ouverts à la récolte.
tomates : n'oubliez pas que pour éviter une contamination d'oïdium entre la 3e et la 1e serre nous vous demandons de ne plus repasser dans les autres serres après avoir récolté dans la 3e. Dorénavant il vaudra mieux rincer les tomates avant de les manger pour éviter les résidus d'essence d'orange. Servez-vous raisonnablement pour qu'il y en ai pour tout le monde.

Devant la serre 3 :
ciboulette
persil plat
coriandre 

Plus bas dans le champ :
- haricots grimpants : les feuilles sont atteintes par plusieurs insectes piqueurs-suceurs. Nous les avons pulvérisé avec une décoction d'ail et de savon noir. N'oubliez donc pas de les rincer à l'eau
- roquette 
mesclun
oignons nouveaux : à récolter entièrement
bettes
bettes à tondre : à récolter comme les bettes.
- choux raves : le retour pour l bonheur de tous ! nouveau
courgettes : les plants sont forts atteints par l'oïdium (filme blanc sur les feuilles) qui ralenti leur rendements. 1 courgette par ménage par semaine
pâtisson : blanc, jaune ou vert, vous avez le choix. 

vendredi 19 août 2016

17e semaine 20/08/2016 - 26/08/2016

Certaine que vous connaissez ces journées de travail interminables où un dossier hyper important vous tombe dessus une demi-heure avant de rentrer chez vous. C'est comme de se rendre compte à quasi 17h que toute une serre à tomates est atteinte d'oïdium. La première chose a faire est de téléphoner chez vous pour annoncer que vous rentrez tard le soir et d'oublier les photos pour le blog ! 
L'oïdium ou maladie blanche est une maladie cryptogamique, causée par différents champignons. En général il atteint la famille des cucurbitacées (courges, courgettes et concombres) mais s'attaque bien plus rarement au tomates. Cette drôle d'année 2016 est décidément sujette à toutes les maladies cryptogamiques. Comme il s'agit d'un champignon, il se propage très rapidement et mieux vaut intervenir le plus tôt possible, surtout quand il s'agit des tomates tant attendues.
Nous avons donc commencé par enlever une bonne partie des feuilles atteintes avant de traiter tous les plants de tomates à l'essence d'orange. C'est pourquoi la serre 3 était fermée à la récolte ce soir. La soirée fut longue mais grâce à l'aide de mains bien précieuses nous avons pu clôturer nos différents chantier avant le coucher du soleil !

A partir de samedi la 3e serre sera à nouveau ouverte mais pour éviter toute contamination avec la 1e serre à tomates il faudra veiller à ne pas passer de l'une à l'autre. 

Côté récoltes en plus de se battre contre l'oïdium, les tomates ont un peu de mal à suivre votre rythme de récolte cette semaine. Il faudra se contenter d'un peu moins de tomates que les dernières semaines.

DANS L'ABRI :
ail : si vous n'avez pas encore pris votre ail, c'est le moment de vous servir. 8 têtes d'ail par adulte. Il reste également 3/4 de planche à récolter dans le bas du champ. Gardez-les a frais et dans l'obscurité pour une meilleure conservation.

DRAPEAUX VERTS
Tétragone : se cueille soit feuille par feuille soit en coupant les jeunes tiges qui se ramifieront par la suite. Attention tout de même à ne pas dépouiller une même plante de toutes ses tiges !
haricots : une planche en haut du champ
betteraves
carottes  : nouvelle planche
radis
fraises
mesclun
laitues : en plus des laitues vertes déjà ouvertes, les laitues "merveille des 4 saisons" qui côtoient les choux palmiers ont décidé qu'il faisait bien trop chaud pour ne pas se mettre à monter... Dépêchez-vous de les récolter mais seulement les laitues, pas les choux palmiers... nouveau
chou pointu
pourpier d'été

Dans les serres :
- aubergines : différentes variétés. Certaines se récoltent courtes mais bien rondes, d'autres plutôt longues. Une autre planche est ouverte entre les courgettes. 1 à 2 aubergines par adulte sur la saison. nouveau
basilic : 2e et 3e serre, du vert et du rouge. Récoltez en coupant une tige juste au dessus des 2 premières feuilles du bas.
concombre : atteints d’oïdium et piqués par une ribambelle de petits insectes les plantes de concombres sont un peu en perte de vitesse. Ils continuent néanmoins à produire et restent ouverts à la récolte.
tomates : pour éviter une contamination d'oïdium entre la 3e et la 1e serre nous vous demandons de récolter d'abord dans les 2 premières serres. Une fois passé dans la 3e serre il vaut mieux ne plus récolter d'autres légumes. Dorénavant il vaudra mieux rincer les tomates avant de les manger pour éviter les résidus d'essence d'orange. Servez-vous raisonnablement pour qu'il y en ai pour tout le monde.

Devant la serre 3 :
ciboulette
persil plat : nouvelle planche
coriandre 

Plus bas dans le champ :
- roquette 
mesclun
oignons nouveaux : à récolter entièrement
- bettes : nouvelle planche
- bettes à tondre : à récolter comme les bettes. nouveau 
- courgettes : les plants sont forts atteints par l'oïdium (filme blanc sur les feuilles) qui ralenti leur rendements. 1 courgette par ménage par semaine
pâtisson : blanc, jaune ou vert, vous avez le choix. nouveau

vendredi 12 août 2016

16e semaine 13/08/2016 - 19/08/2016

A la Ferme tout le monde est toujours ravis d'accueillir des jeunes et moins jeunes désireux d'en savoir plus et d'échanger sur notre projet et l'avenir de l'agriculture en général. Alors quand des adolescentes, motivées par leur prof de géographie, décident de venir nous donner un coup de main lors d'un chantier collectif, les travaux du jour servent vite à refaire le monde. Bien sûr, nous n'avons pas fait que parler. Comme prévu nous avons déterré, trié, nettoyé et transplanté près de 2000 poireaux, récolté et nettoyé près de 1600 têtes d'ail, éliminé des centaines de plants de fèves à bout de souffle, transplanté plus de 300 laitues et 300 chicorées, écossé des petits pois secs, traité nos concombres au petit lait de la bergerie, désherbé... et bu une kriek au couché du soleil ! Merci aux proches et moins proches d'être venu nous prêter main forte avant les pluies de cette semaine ! (Annaelle, ton pull est dans la serre ; ) )

Côté récoltes les aubergines, courgettes et pâtissons ont un franc succès mais les plantes ont du mal à suivre votre rythme. Nous allons donc les laisser souffler comme tout le monde pendant ce long we et ils seront de retour dans le courant de la semaine prochaine dès qu'ils auront repris du poil de la bête.
Du coup, au menu cette semaine, il faudra penser feuilles, bettes, laitues, salades variées et choux pointus en plus des autres légumes. 

DANS L'ABRI :
- fanes de betteraves : les betteraves ont été éclaircies aujourd'hui. Leurs fanes sont délicieuses, sautés à l'huile d'olive et à l'ail. Il suffira de les plonger dans l'eau froide une bonne heure pour leur redonner vie mais ne tarder pas car il va faire chaud ce WE.

- ail : vous l'aurez compris, c'est le moment de faire vos provisions. 8 têtes d'ail par adulte. Il reste également 3/4 de planche à récolter dans le bas du champ. Gardez-les a frais et dans l'obscurité pour une meilleure conservation.

DRAPEAUX VERTS
Tétragone : se cueille soit feuille par feuille soit en coupant les jeunes tiges qui se ramifieront par la suite. Attention tout de même à ne pas dépouiller une même plante de toutes ses tiges !
betteraves
carottes
radis
bettes
fraises
mesclun
laitues

chou pointu : il en reste beaucoup et détrompez-vous ce n'est pas forcément un légume d'hiver, il se mange même cru !
pourpier d'été

Dans les serres :
basilic : 2e et 3e serre, du vert et du rouge. Récoltez en coupant une tige juste au dessus des 2 premières feuilles du bas.
concombre : atteints d’oïdium et piqués par une ribambelle de petits insectes les plantes de concombres sont un peu en perte de vitesse. Ils continuent néanmoins à produire et restent ouverts à la récolte.
tomates : pas de limites de quantités mais on en laisse pour tout le monde...

Devant la serre 3 :
ciboulette
persil plat
coriandre 

Plus bas dans le champ :
- roquette 
mesclun
haricots : trois planches, une en haut du champ, deux plus bas
- oignons nouveaux : à récolter entièrement

Quiche aux bettes (ou fanes de betteraves) et ricotta

Les bons livres de cuisine de légumes ne courent pas les rues et quand vous en avez un sous la main vous l'usez jusqu'au bout. Quelle ne fut pas ma surprise quand Chris nous a envoyé cette recette de quiche aux bettes issue d'un de ces livres que j'ai lu, relu et rerelu ! On vous le conseille donc vivement mais il faudra vous mettre soit à l'anglais, soit au néerlandais...

Puisque nous avons des bettes à profusion et des fanes de betteraves fraîchement récoltées cette recette tombe à pique. Merci Chris pour la traduction !

Tarte aux feuilles de bette ou fanes de betteraves et ricotta
(du livre "River Cottage Veg Everyday!" par Hugh Fearnley-Whittingstall) 

Ingrédients :
Pour la pâte
- 250 g de farine
- une pincée de sel de mer
- 125 g de beurre doux coupé en petits morceaux
environ 75 ml de lait
                
Pour la garniture                            
- Environ 300 g de bettes (feuilles et tiges) ou de fanes de betteraves avec les tiges
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive ou de colza                               
- 1 grand oignon coupé en tranches                               
- une poignée de feuilles de thym hachées                               
- 1 gousse d'ail hachée finement                               
- 100 g de ricotta émiettée (avec la ricotta des bergers c’est encore mieux ! )                               
- 2 grands œufs + 2 jaunes d'œuf                               
- 200 ml de crème                               
- 200 ml de lait entier                               
- sel de mer et poivre noir fraîchement moulu

1) Pour la pâte. Mélangez et tamisez la farine et le sel. Ajoutez le beurre à la farine, mélangez vite et finement avec le bout des doigts ou dans un mixer jusqu'à ce que ça ressemble à de fines miettes de pain. Ajoutez le lait petit à petit jusqu'à ce que cela forme une pâte. 
Mettez la sur un plan de travail et pétrissez-la jusqu’à former une balle. Emballez-la et mettez-la au frigo pendant 30 minutes.Préchauffez le four à 180 degrés C (no. 4 pour un four au gaz). Sur une surface légèrement saupoudrée de farine, étalez la pâte avec un rouleau à pâtisserie et placez-la dans un moule à tarte 25 cm de diamètre. Laissez les bords de la pâte dépasser du moule (la pâte se contractera pendant la cuisson). 
Couvrez la pâte avec une feuille de papier cuisson et étalez-y des billes à pâtisserie, des petits pois secs ou des lentilles sèches. Mettez au four pendant 15 minutes. Enlevez la feuille de cuisson et les billes/pois/lentilles, percez la pâte ici et là avec une fourchette et remettez-la au four pendant encore 10 à 15 minutes jusqu'au moment où la pâte commence à changer de couleur. Avec un petit couteau bien aiguisé coupez les bords de la pâte qui dépassent le moule.

2) Enlevez les tiges de bette et déchirez les feuilles en morceaux puis coupez les tiges en morceaux. Chauffez l'huile dans une grande poêle, ajoutez-y les oignons et le thym et faites cuire à feu doux pendant environ 10 minutes jusqu'à ce que les oignons soient tendres. Ajoutez-y l'ail et les tiges de bette. Faites cuire en remuant fréquemment pendant environ 10 minutes pour attendrir les tiges. Ajoutez les feuilles de bette et faîtes-les cuire pendant encore plus ou moins 5 minutes pour les rendre bien mous. Assaisonnez avec du sel et du poivre.

3) Étalez le mélange de feuilles sur la pâte cuite. Dispersez la ricotta en miettes pardessus. Dans un bol, fouettez légèrement les œufs, les jaunes d'œuf, la crème et le lait et assaisonnez bien avec du sel et du poivre. Versez soigneusement ce mélange sur le mélange aux feuilles et ricotta. Mettez la tarte au four préchauffé à 180 degré C (no. 4 pour un four au gaz) pendant environ 35 minutes ou jusqu'à la tarte soit dorée. Servez la tarte chaude ou froide.

vendredi 5 août 2016

15e semaine 06/08/2016 - 12/08/2016

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, c'est bien connu ! Il en va de même en matière de tomates et de concombres. Depuis mon retour de vacances j'entend de tout : "Ah non, ça, ce n'est pas du concombre, c'est du cornichon", "Le concombre à épines, la peau un peu astringente, moi c'est mon préféré" ou encore "Pff on a mal choisit la variété de tomates cerises jaunes, elles ne sont pas terribles" et un membre de surenchérir "Les tomates cerises jaunes moi, ce sont mes préférées, en salade, c'est un délice !!"

Moi qui voulait vous faire un topo gustatif... je pense que je ne vais pas trop m'y risquer. Le mieux est donc de vous faire vos propres opinions.
Cependant quelques précision s'imposent tout de même.
Il y bien deux variétés de concombres à récolter pour l'instant, et aucun cornichon.
La variété de gauche, épineuse et moins allongé, ressemble à s'y méprendre à un énorme cornichon (qui font d'ailleurs partie de la même espèce botanique que les concombres) mais est bel et bien un concombre de la variété Marketmore. Il se récolte pas trop grand et a une peau un peu moins fine qui paraît un peu amer à certains mais fait le bonheur des autres. Celui de droite, de la variété Telegraph, lisse et allongé, ressemble bien plus au concombre que l'on trouve habituellement sur le marché. A vous donc de voir celui que vous préférez.

Côté tomates, nous n'avons pas eu énormément de choix cette année. Souvenez-vous, l'année passée avait été catastrophique avec nos épisodes de cladosporiose (champignon qui survit dans le sol d'une année à l'autre) sur les plants de tomates. Cette année nous avons donc joué la carte de la prudence et avons préféré des variétés pour la plupart résistantes ou semi-résistantes. Evidemment cela limite le choix et donc également les goûts et les textures.
Un bon exemple est la tomate Myriade, très résistante mais peu intéressante au niveau gustatif. Si vous cherchez une tomate ferme à cuire, mieux vaut donc préférer celle-la.
Côté stade de récolte Martin vous parlait la semaine passée des tomates cœur de bœuf qui sont à récolter roses. Les Torontjina (serre 1) quand à elles, sont de petites tomates cerises à récolter oranges, inutile donc d'attendre qu'elles rougissent.
Vous trouverez au pied des plants de tomates des étiquettes jaunes qui indiquent les différentes variétés. N'hésitez pas à nous envoyer votre top 10 !

Côté agenda nous nous retrouvons demain, samedi 6, de 10 à 18h pour notre chantier collectif du mois d'août. Au programme il y a la plantation de plus de 2000 poireaux et de quelques centaines de chicorées et de pains de sucre pour l'hiver, de la récolte d'ail, du désherbage, de l'écossage et... un peu d'agro-fitness pour les adeptes du pousse-pousse !

DANS L'ABRI :


Des mega-courgettes et mega-concombres qui sont encore délicieux en soupe chaude ou froide, en purée, potée ou autre après avoir enlevé les pépins et éventuellement la peau pour les concombres.
- brocoli : quelques brocoli sont a maturité mais très peu. Pour éviter des erreurs nous les récolterons nous même et les mettrons dans l'abri.

DRAPEAUX ROUGES
- fenouils : ils doivent absolument faire de la place aux dernières plantations de rutabaga dont vous vous régalerez cet hiver.

DRAPEAUX VERTS
Tétragone : se cueille soit feuille par feuille soit en coupant les jeunes tiges qui se ramifieront par la suite. Attention tout de même à ne pas dépouiller une même plante de toutes ses tiges !
ail: Il est grand temps de tout récolter. Nous le ferons au chantier collectif. Ensuite il vous faudra le sécher chez vous et le stocker pour l'hiver.
betteraves
carottes : deux variétés : Oxhella pour les deux lignes à gauche, Rodelika pour la ligne de droite.  nouvelle planche
radis
bettes
fraises
mesclun : nouvelle planche
- laitues : nouveau
chou pointu 
pourpier d'été
fleurs comestibles

Dans les serres :
basilic : 2e et 3e serre, du vert et du rouge ! Récoltez en coupant une tige juste au dessus des 2 premières feuilles du bas.
concombre : des gros dans l'abri, des plus petits sur les plants dans les serres.
tomate : La production est vraiment bien partie, fini les limites de quantités mais tâchez tout de même de rester quand raisonnables et d'en laisser pour tout le monde !
Aubergine : Les premières aubergines ont eu un fameux succès le WE passé. Il faudra maintenant attendre quelques jours avant d'n récolter de nouvelles. Guettez donc le drapeau en fin de semaine.
Pour rappel : Cueillez-les lorsqu'elles ont 20cm de long pour les allongées ou qu'elles atteignent la taille d'une orange minimum pour les variétés arrondies. Au total, il devrait y en avoir 2 par personne sur la saison.

Devant la serre 3 :
ciboulette
persil plat
oignon perpétuel: devant la serre. Se récolte comme la ciboulette, ne surtout pas arracher entièrement.
coriandre 

Plus bas dans le champ :
- roquette 
fèves des marais
haricots
courgettes : Le fond des planches regorge de grosses courgettes.
- Pâtisson : dans le bas du champ. Il y en a des blancs, des jaunes et des verts. Ils se cueillent à une taille de 15 à 20cm de circonférence.